Pourquoi le taux de chômage au Québec est-il aussi bas?

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juillet 2019

Pourquoi le taux de chômage au Québec est-il aussi bas?

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juillet 2019

Par Pierre Cléroux

EXPERT INVITÉ. Le taux de chômage au Québec a atteint 4,9 % ce printemps, soit le plus faible taux enregistré en plus de 40 ans. Depuis 2015, le taux de chômage a ainsi diminué très rapidement, passant de 8 % à 4,9 % en 2019. Que s'est-il passé ?

L'excellente performance économique du Québec ces dernières années a entraîné dans son sillage la création de 267 400 emplois depuis 2015, contribuant ainsi à faire chuter notre taux de chômage. Voilà une très bonne nouvelle.

Cependant, une autre raison explique cette baisse du taux de chômage à un niveau record : le vieillissement de notre population. Le graphique ci-dessous montre en effet une très faible augmentation de la population québécoise ayant entre 15 et 64 ans au cours des sept dernières années. Ce segment de main-d'oeuvre, qui constitue la population active, augmente beaucoup plus lentement qu'auparavant.

Depuis 2011, notre bassin de travailleurs a ainsi diminué de 29 300 comparativement à une augmentation de 288 700 au cours des sept années précédentes. En fait, le nombre de Québécois ayant entre 15 et 64 ans a même diminué entre 2013 et 2016. Ce ralentissement de la croissance de l'ensemble des personnes en âge de travailler est attribuable au vieillissement de la population, alors que les Québécois de 65 ans et plus se font de plus en plus nombreux. Or, puisque la vitalité de l'économie québécoise stimule la création de l'emploi, le taux de chômage chute à un rythme accéléré.

Cette situation va malheureusement s'accentuer au cours de la prochaine décennie. Si cette conjoncture est bonne pour les chercheurs d'emploi, notamment les jeunes, elle provoque une importante pénurie de main-d'oeuvre pour les entreprises québécoises. Or, cette pénurie a également pour effet de limiter la croissance économique au Québec.

Le faible taux de chômage prévu au cours de la prochaine décennie se présente dans un contexte bien différent du passé. Au Québec, comme au Canada et dans d'autres pays développés, la création d'emploi a été au coeur des politiques publiques au cours des dernières décennies. Les gouvernements québécois successifs ont toujours promis, lors des campagnes électorales, la création de milliers d'emplois. Plusieurs stratégies, programmes, et politiques ont été imaginés en ce sens.

Toutefois, les défis à venir seront bien différents puisqu'à ce rythme, l'économie pourrait créer plus d'emplois que l'augmentation du nombre de travailleurs. Les gouvernements doivent donc changer de cap. Ils devront inciter les entreprises à investir davantage en technologie afin d'assurer leur croissance et les aider.

Les gouvernements devront également inciter un plus grand nombre de Québécois à intégrer le marché du travail, afin d'augmenter leur taux de participation. C'est le cas de travailleurs découragés qui ne font plus partie de la population active, de travailleurs plus âgés à la retraite, ou encore de personnes qui n'ont pas une formation adéquate pour le marché du travail.

Les politiques gouvernementales ne doivent donc plus être axées sur la création d'emplois, mais plutôt sur une plus grande participation des Québécois au marché du travail. Le faible taux de chômage représente ainsi un nouveau défi pour nos gouvernements si nous voulons continuer de prospérer.

EXPERT INVITÉ
Pierre Cléroux
est vice-président, Recherche et économiste en chef de la Banque de développement du Canada (BDC)


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

É-U: 1,5 million de nouveaux inscrits au chômage en une semaine

11/06/2020 | AFP

Le nombre de nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux États-Unis continue sa lente décrue.

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...