Postes Canada affiche une perte de 71M$ au troisième trimestre

Publié le 27/11/2018 à 16:50

Postes Canada affiche une perte de 71M$ au troisième trimestre

Publié le 27/11/2018 à 16:50

Par La Presse Canadienne

[Photo:123rf]

Postes Canada a affiché mardi une perte de 71 millions $ au troisième trimestre, une performance qui est largement attribuable à des coûts liés à une décision rendue par un arbitre dans un différend à propos de l’équité salariale.

À la même période l’an dernier, la perte nette de la société d’État avait été de 44 millions $.

Au mois de septembre, un arbitre avait accordé aux facteurs ruraux une augmentation salariale de 25 % à la suite d’un différend de longue date avec Postes Canada. En excluant les avantages sociaux de ce calcul, l’augmentation du salaire annuel pourrait s’élever à 13 000 $ et sera rétroactive à 2016.

D’ici la fin de 2018, la société d’État s’attend à ce que les coûts liés à l’équité salariale s’élèvent à environ 550 millions $, dont 130 millions $ ont été comptabilisés à la fin de 2017. Annuellement, les coûts devraient osciller aux alentours de 140 millions $.

En tout, le Groupe d’entreprises Postes Canada, qui comprend Postes Canada et les filiales comme Investissements Purolator, a affiché une perte nette de 36 millions $ pour la période de 13 semaines terminée le 29 septembre. Au troisième trimestre l’an dernier, la perte nette avait été de 13 millions $.

Les revenus tirés des colis ont bondi de 21 %, à 106 millions $, alors que les volumes ont affiché une hausse de 23 %, ou de 14 millions d’articles. Postes Canada a attribué cette progression à la croissance grandissante des achats effectués en ligne.

Postes Canada a par ailleurs prévenu qu’elle s’attendait à perdre de l’argent au terme de l’année en cours en raison des coûts liés à l’équité salariale et des grèves tournantes en cours.

Lundi soir, le projet de loi C-89 visant à forcer un retour des employés de Postes Canada a reçu la sanction royale puisque les sénateurs l’ont approuvé par 53 voix contre 25, et quatre abstentions. Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a déclaré qu’il explorait « toutes les options » pour s’opposer à cette loi spéciale.

Les négociations sont en cours depuis près d’un an aux Postes, mais le conflit s’est envenimé lorsque les membres du STTP ont amorcé un mouvement de grèves tournantes le 22 octobre. Les débrayages sporadiques ont entraîné des arriérés de courrier et de colis dans les principaux centres de tri de la société d’État à Vancouver, Toronto et Montréal.


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

22/02/2020 | François Normand

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.