Pénurie de main-d'oeuvre: le Témiscamingue fait peau neuve

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Avril 2019

Pénurie de main-d'oeuvre: le Témiscamingue fait peau neuve

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Avril 2019

Par Marie-Pier Frappier

[Photo: courtoisie]

Pénurie de main-d’œuvre oblige, plusieurs régions du Québec revoient leur positionnement afin d’inciter des gens à s’y établir. Le Témiscamingue a dévoilé pour sa part le fruit de plusieurs mois de réflexion que la Planification stratégique du Témiscamingue s’était engagée à faire dès 2016. Cette nouvelle identité, signée Beside, souhaite inviter les Québécois à habiter la région et répondre aux besoins d’emplois à pourvoir. Actuellement, au Témiscamingue, pour 100 départs à la retraite, seulement 56 personnes en âge de travailler sont disponibles à l’emploi. Pour pallier cette réalité, la région s’est fixé comme objectif d’augmenter de 500 personnes la population de la région d’ici 2022.

À la une

Hausse des émissions de GES au Canada en 2019

Les dernières données démontrent que ces niveaux d’émissions sont plus proches de ce qu’ils étaient en 2005.

Sobeys ramène la «prime confinement»

Par exemple, un employé qui travaille une semaine de 40 heures gagnerait une prime de 100 $ pour cette période.

Ottawa ne peut dire si MindGeek est une entreprise canadienne

Bien que l’entreprise soit établie à Montréal, elle a des activités dans le monde entier.