Pénurie de main-d'oeuvre: il y a urgence!

Publié le 20/01/2012 à 12:27, mis à jour le 20/01/2012 à 16:52

Pénurie de main-d'oeuvre: il y a urgence!

Publié le 20/01/2012 à 12:27, mis à jour le 20/01/2012 à 16:52

Par Les Affaires

Les démographes le prévoyaient, c’est maintenant fait : la pyramide des âges a basculé: depuis juillet dernier, le Québec compte plus de personnes âgées de 65 ans et plus que de jeunes âgés de 15 ans et moins.

Conséquence : les entreprise devront s’adapter à une pénurie de main-d’oeuvre persistante... qui durera au moins un demi-siècle.

En effet dès l’an prochain, soit en 2013, la population québécoise en âge de travailler cessera de croître selon les données de Statistique Canada. Elle oscillera entre 5,3 millions et 5,4 millions de dollars pendant au moins 43 ans. Et en 2050, le bassin de main d’oeuvre se sera atrophié de 141 000 individus au Québec, soit l’équivalent de la ville de Sherbrooke!

Pas de panique, il existe des solutions. Découvrez lesquelles en lisant l’édition du journal Les Affaires du 21 janvier.

À lire aussi :

Comment le fabriquant de chaussure Aldo compte profiter de la crise en France.

Pourquoi Mélanie Kau, la présidente de Mobilia a décidé de céder les rênes à son frère.

Cahier Investir: Que faire avec vos titres éclopés? Notre journaliste Marie-Claude Morin analyse le potentiel d'une dizaine d'entreprises québécoises qui ont connu une année difficile en 2011.

 

 

 

À la une

Après les États-Unis, cette PME veut imposer ses standards en Europe

Il y a 13 minutes | François Normand

Aux États-Unis, son Safety Arm System (SAS), le bras jaune installé sur les civières, est devenu la norme.

Bourse: le pour et le contre des ventes à perte à des fins fiscales

Il y a 43 minutes | Denis Lalonde

BALADO. Après une année difficile, le moment est peut-être venu de procéder à des ventes à perte à des fins fiscales.

Les cinq trucs d'une patronne de Google pour gravir les échelons de votre organisation

Il y a 42 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. La première suggestion qu’elle fait semble aller de soi. Et pourtant.