Pastagate: le Buonanotte prépare une réplique publicitaire à l'Office de la langue française

Publié le 05/03/2013 à 10:37, mis à jour le 06/03/2013 à 11:50

Pastagate: le Buonanotte prépare une réplique publicitaire à l'Office de la langue française

Publié le 05/03/2013 à 10:37, mis à jour le 06/03/2013 à 11:50

Par Martin Jolicoeur

(Photo: Buonanotte)

Le restaurant Buonanotte aimerait bien continuer de tirer avantage de la visibilité que lui a procuré l’Office québécois de la langue française (OQLF), ces dernières semaines.

Le restaurateur songe en effet à lancer une campagne publicitaire d'envergure dans les pages des quotidiens et sur un panneau d’affichage du pont Jacques-Cartier.

«La publicité existe. C'est bien vrai, a confirmé à LesAffaires.com, Massimo Lecas, co-propriétaire du restaurant montréalais de cuisine italienne. Mais pour tout vous dire, nous sommes encore à évaluer si nous devrions la diffuser, sur quel support le faire, et surtout à quel prix.»

Minimaliste, la publicité en question montrerait le mot « pasta » en blanc sur fond noir, suivi de la définition française du mot « pâte », tirée du dictionnaire Petit Robert. Le nom du restaurant apparaît comme signature, au bas de la publicité, en bleu.

SUIVRE L'AUTEUR SUR TWITTER: Martin Jolicoeur

Tout un pied-de-nez, s'il en est un, à l'agent de l'OQLF, qui a demandé au restaurateur de remplacer le mot «pasta» par «pâte» dans son menu. À la suite du tollé que cette demande a provoqué, l'organisme gouvernemental responsable de l'application de la loi 101 s'est rétracté et a présenté ses excuses.

L’idée originale et la conception de ce message est l’œuvre de Nicolas Massey, vice-président et directeur de la création chez Publicis Montréal, selon le Journal de Montréal, premier à rapporter cette nouvelle ce matin. Le jeune publicitaire a lui-même approché la direction du restaurant avec son idée publicitaire en tête.

«Nous aimons bien le brin d'humour de cette publicité. Mais on attend les propositions du publiciste avant de donner notre feu vert. Rien n'est encore certain», a insisté le co-priopriétaire.

Nicolas Massey est connu pour ses idées provocatrices. L’une de ses dernières, pour Centraide, mettait en vedette des personnalités nues, coiffées du message : «En-­dessous on est tous pareil». 

De son côté, l'Office québécois de la langue française (OQLF) a décliné l'invitation de LesAffaires.com à commenter l'initiative publicitaire du restaurateur.

SUIVRE L'AUTEUR SUR TWITTER: Martin Jolicoeur

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.