Nouvel accélérateur dans l'industrie des technologies propres

Publié le 02/10/2014 à 12:18

Nouvel accélérateur dans l'industrie des technologies propres

Publié le 02/10/2014 à 12:18

Par Denis Lalonde

Le président et chef de la direction d'Ecofuel, Simon McDougall. (Photo: Ecofuel)

Le fonds d’investissement Cycle Capital Management lance l’accélérateur Ecofuel, qui parrainera des entreprises en démarrage dans l’industrie des technologies propres.

Le programme d’accélération de démarrage d’entreprises, d’une durée de quatre mois, permettra aux participants d’obtenir une mise de fonds variant de 75 000 à 100 000 dollars. En retour, les investisseurs pourront obtenir une participation de 5% à 9% dans chacune des entreprises.

L’accélérateur logera à Montréal, mais on ignore encore où. Il souhaite accueillir cinq entreprises par cohorte et les premiers participants amorceront leur séjour au mois de janvier.

Cycle Capital a confié le poste de président et chef de la direction d’Ecofuel à Simon McDougall, qui a passé les 15 dernières années à offrir des services de conseiller en gestion stratégique et opérationnelle, de même qu’en ingénierie. Il a notamment travaillé chez McKinsey et Compagnie et chez Deloitte.

«Notre objectif est de propulser nos entrepreneurs à préparer un plan d’affaires ambitieux et robuste, lequel sera ensuite présenté à un groupe d’investisseurs. Notre modèle est unique avec une plateforme ouverte permettant à tous les investisseurs de participer au capital des entreprises participantes», explique M. McDougall dans un communiqué.

L’accélérateur offrira gratuitement à ses entrepreneurs un programme intensif d’ateliers de formation, de sessions de réseautage et de mentorat.

Ecofuel bénéficiera aussi de l'appui d'Écotech Québec et de Technologies du Développement Durable Canada (TDDC).

 


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

COVID-19: dès vendredi, tous les commerces resserreront les règles

Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $ a dit Geneviève Guilbault.

À surveiller : Salesforce, Zoom et BMO

08:38 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Voici quelques recommandations d’analystes.

Salesforce confirme l'achat de Slack pour 27,7G$US

01/12/2020 | AFP

Avec l'achat de Slack, Salesforce pourra entrer en compétition plus frontale avec Microsoft.