Montréal réalise la meilleure croissance économique des villes du pays en 2018

Publié le 21/11/2018 à 06:52

Montréal réalise la meilleure croissance économique des villes du pays en 2018

Publié le 21/11/2018 à 06:52

Par La Presse Canadienne

La croissance économique de Montréal a été la plus forte parmi 13 grandes villes canadiennes en 2018, grâce à une hausse du produit intérieur brut (PIB) réel prévu de 2,9 pour cent, a indiqué mardi le Conference Board du Canada.

Dans son rapport Notes de conjoncture métropolitaines, le groupe de recherche indique que la croissance économique de Winnipeg devrait pour sa part atteindre 2,7 pour cent cette année, grâce à la solide performance des industries productrices de biens.

Le Conference Board dit également s'attendre à ce que les villes de Hamilton et de Québec aient un rendement supérieur à ce chapitre, et s'emparent des troisième et quatrième places du classement national avec des croissances de 2,6 pour cent.

Montréal n'avait jamais encore atteint la tête du classement de la croissance économique des grandes villes depuis que ces données ont été compilées pour la première fois, en 1987. La métropole québécoise a profité des «vastes gains» de son économie locale, d'une robuste création d'emplois et d'une solide croissance de ses revenus, a précisé le groupe.

«Cependant, à l'instar de la plupart des autres villes canadiennes, la croissance économique devrait ralentir à Montréal en 2019», a prévenu le Conference Board dans un communiqué de presse. Selon les prévisions du groupe, la croissance devrait ralentir à 1,8 pour cent à Montréal l'an prochain, tandis que celle de la ville de Québec devrait être de 1,9 pour cent.

«Après 2018, le vieillissement de la population jumelé aux taux d'intérêt élevés et à l'endettement plus lourd des ménages se traduira par une baisse des dépenses de consommation à Montréal», a expliqué le Conference Board.

La croissance économique de Toronto devrait ralentir à 2,3 pour cent cette année, avant de remonter à 2,4 pour cent en 2019. Les consommateurs y ressentent notamment les effets des hausses des taux d'intérêt et de l'endettement élevé des ménages, ce qui refroidira la croissance dans les ventes de détail cette année et la prochaine.

Dans la région d'Ottawa-Gatineau, l'économie devrait augmenter de 2 pour cent cette année et de 1,8 pour cent en 2019. L'administration publique contribue grandement à l'économie de cette région et la production suit habituellement les fluctuations des niveaux de dépenses du gouvernement fédéral, qui ont diminué cette année et devraient continuer à le faire en 2019.

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

19/01/2022 | Catherine Charron

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

19/01/2022 | Charles Poulin

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.