Menace de grève d'ingénieurs de l'État: cri d'alarme de Bitume Québec

Publié le 21/04/2022 à 10:19

Menace de grève d'ingénieurs de l'État: cri d'alarme de Bitume Québec

Publié le 21/04/2022 à 10:19

Par La Presse Canadienne

Le président de Bitume Québec, Tytus Zurawski, affirme que l’arrêt de travail ne pourrait que mettre en péril le rattrapage du déficit d’entretien dont le réseau routier québécois écope depuis longtemps. (Photo: La Presse Canadienne)

Repentigny — L’association Bitume Québec estime que si les quelque 1800 ingénieurs à l’emploi du gouvernement du Québec devaient déclencher la grève générale qu’ils ont annoncée pour ce vendredi, ce serait un véritable désastre pour l’industrie qu’elle représente et les usagers du réseau routier.

L’organisme qui regroupe les fournisseurs de bitume et les producteurs d’enrobés bitumineux invite l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) et le Conseil du trésor à faire preuve de bonne foi en tenant compte de l’équilibre entre les intérêts particuliers et l’intérêt public.

Le président de Bitume Québec, Tytus Zurawski, affirme que l’arrêt de travail ne pourrait que mettre en péril le rattrapage du déficit d’entretien dont le réseau routier québécois écope depuis longtemps, même si des investissements routiers majeurs ont été consentis au cours des dernières années. 

M. Zurawski ajoute qu’une grève pourrait aussi entraîner des dommages collatéraux irréparables chez les entrepreneurs déjà confrontés à des défis de main-d’œuvre, à une hausse des coûts de transport et des prix de la ressource brute et aux ralentissements dans la chaîne d’approvisionnement de pièces et d’équipements.

La saison des travaux routiers est déjà trop courte et ne peut tolérer des impacts imputables aux relations de travail, selon Bitume Québec. 

L’Association professionnelle des ingénieurs du Gouvernement du Québec estime que les ingénieurs qui pratiquent le génie civil au gouvernement sont moins bien payés des professionnels de leur discipline au secteur privé, mais aussi par rapport aux autres ingénieurs civils du secteur public et des villes. Le syndicat affirme que cela nuit à la rétention de l’expertise.

Sur le même sujet

Reprise des activités chez Agropur

Les salariés de l’usine de Granby ont accepté l’entente de principe conclue entre leur employeur et leur syndicat.

VIA Rail: hausse salariale moyenne de 3,83 % sur trois ans

Les employés syndiqués ont approuvé l’entente de principe conclue plus tôt en juillet.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.