Lybie: Khadafi contrôle entre 10 et 15 % de Tripoli

Publié le 22/08/2011 à 08:17

Lybie: Khadafi contrôle entre 10 et 15 % de Tripoli

Publié le 22/08/2011 à 08:17

Par AFP

Le régime du colonel libyen Mouammar Kadhafi ne contrôle "pas plus de 10% à 15%" de la ville de Tripoli, a affirmé lundi matin le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, à la chaîne de télévision en continu Sky TG24.

"Nous avons vu ces dernières heures se consolider une avancée de l'opposition au régime et nous pouvons dire qu'en ce moment pas plus de 10% à 15% de la ville est encore entre les mains du régime", a-t-il dit à propos de la situation actuelle dans la capitale libyenne.

"Autour de l'aéroport, qui est une zone clé, les dernières formes d'agression (de la part des forces loyales à Kadhafi, ndlr) sont en train d'être éliminées, des francs-tireurs (du régime, ndlr) sont arrêtés et dans certains cas ils se rendent", a poursuivi le chef de la diplomatie italienne.

Selon M. Frattini, "de toute évidence l'arrestation des fils de Khadafi a été un élément décisif".

M. Frattini a également assuré que l'époque d'un éventuel exil de Kadhafi était désormais révolue et que le dirigeant libyen devait être déféré devant la CPI (Cour pénale internationale).

Le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo a annoncé lundi l'arrestation de Seif al-Islam, l'un des fils de Kadhafi, présenté dans le passé comme le futur successeur de son père. Comme M. Kadhafi, il fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI pour crimes contre l'humanité, tandis qu'un deuxième fils serait aux arrêts domiciliaires.

À la une

Le solaire photovoltaïque aussi concurrentiel qu’Hydro-Québec d’ici 2030

Le centre Nergica publie ce jeudi une étude sur le potentiel de l'énergie solaire photovoltaïque au Québec.

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Il y a 6 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Volte-face de Tesla sur les paiements en bitcoin

Il y a 31 minutes | AFP

Elon Musk a affirmé que Tesla n'accepte plus le bitcoin pour des raisons environnementales.