Luc Vallée s'en va à l'Institut économique de Montréal

Publié le 10/06/2019 à 11:10

Luc Vallée s'en va à l'Institut économique de Montréal

Publié le 10/06/2019 à 11:10

Par François Normand

L’économiste et stratège en chef Luc Vallée quitte Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL) pour joindre les rangs de l’Institut économique de Montréal (IEDM), un think tank de droite, à titre de chef des opérations et d'économiste en chef.

Luc Vallée était à la Banque Laurentienne depuis 2014, où il dirigeait le groupe de recherche économique de VMBL. Il entrera en poste à l’IEDM -qui est en restructuration- à compter du 8 juillet.

En entrevue à Les Affaires, il explique que son plan de match en 2014 était de diriger le groupe de recherche de la Laurentienne durant cinq ans et de passer à autre chose. L’homme de 58 ans confie avoir songé à prendre sa retraite cette année, mais qu’une occasion s’est présentée à l’IEDM.

«Michel Kelly-Gagnon [le PDG] m’a contacté pour m’offrir le poste d’économiste en chef, raconte Luc Vallée. C’est un forum intéressant pour débattre des politiques publiques et de la manière de les améliorer.»

Au fil des ans, Luc Vallée a développé une expertise dans l’analyse et les prévisions macro-économiques nationales et internationales, de même que les enjeux liés à la politique monétaire et la politique fiscale.

Sébastien Lavoie, économiste en chef de VMBL, qui a notamment travaillé à la Banque du Canada, le remplacera.

Luc Vallée a occupé plusieurs postes avant de joindre la Banque Laurentienne en 2014.

Il a notamment été économiste en chef et directeur de la recherche et de l'analyse à Développement économique Canada (DEC), de même que vice-président et économiste en chef à la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Luc Vallée a aussi été chef de la direction financière et vice-président, stratégie corporative de Technologies Interactives Médiagrif, en plus d’occuper le poste de trésorier associé au Canadien National.

Il détient un doctorat en économie du Massachusetts Institute of Technology (MIT), à Boston.

 

 

Sur le même sujet

Vingt recommandations pour relancer Montréal

À ce sujet, la mairesse Valérie Plante a assuré que la relance devra être verte et juste.

Technologie: peut-on contrôler le virus sans miner nos libertés?

16/05/2020 | François Normand

ANALYSE. Une trentaine de spécialistes affirment qu’on peut protéger la santé publique et les libertés civiles.

À la une

Le capteur infaillible de LeddarTech

Édition du 13 Mai 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: CAPITALE-NATIONALE. LeddarTech s’apprête à prendre d’assaut le marché mondial des voitures...

Le PACME profite à Edgenda

Édition du 13 Mai 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: CAPITALE-NATIONALE. Le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) annoncé...

Optel veut géolocaliser la pandémie

Édition du 13 Mai 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: CAPITALE-NATIONALE. Le Groupe Optel lutte contre la pandémie à sa manière.