Le fabricant des biscuits Lu double son bénéfice net sur le premier trimestre 2015

Publié le 29/04/2015 à 10:02

Le fabricant des biscuits Lu double son bénéfice net sur le premier trimestre 2015

Publié le 29/04/2015 à 10:02

Par AFP

Bloomberg

Le groupe agroalimentaire américain Mondelez a confirmé ses prévisions annuelles mercredi après un premier trimestre solide malgré des effets de change défavorables qui ont affecté ses ventes en Europe, son premier marché.

Sur les trois premiers mois de l'année, le fabricant des biscuits Lu a dégagé un bénéfice net presque doublé à 324 millions de dollars, contre 163 millions à la même période un an plus tôt.

Ce résultat se traduit par un bénéfice par action ajusté, indicateur privilégié par les investisseurs nord-américains, de 41 cents contre 38 cents escomptés en moyenne par les analystes.

Sans surprise, le chiffre d'affaires a reculé, pâtissant, a expliqué le groupe, de l'appréciation du dollar face aux principales devises comme l'euro.

Les revenus trimestriels s'élèvent ainsi à 7,76 milliards de dollars, en baisse de 10,2% sur un an. Toutefois, ils sont au-dessus des 7,72 milliards sur lesquels tablaient les marchés. Hors effets de change, le chiffre d'affaires a crû de 3,8%.

Par région, l'Europe (plus de 38% du chiffre d'affaires) a vu ses revenus décrocher de 16,4% sur un an, l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Europe de l'Est de 17,1%, l'Amérique latine de 7,3% et l'Asie Pacifique de 5,7%.

Seule l'Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada et Mexique), qui compte pour près de 22% du chiffre d'affaires, échappe à la morosité, avec une petite hausse des revenus de 0,9%.

Saluant ces résultats "solides", la PDG Irene Rosenfeld a souligné que le groupe avait profité de sa décision d'augmenter ses prix et de la réalisation d'économies.

"Nous restons concentrés sur la productivité et la réduction de nos coûts pour dégager de fortes marges et stimuler la croissance des bénéfices", a-t-elle notamment déclaré.

A Wall Street, le titre bondissait de 3,97% à 38,26 dollars vers 12H40 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

Pour l'ensemble de l'année, Mondelez, qui abandonne ses activités à faibles marges pour se concentrer sur les plus lucratives, a réaffirmé ses objectifs financiers.

Le groupe s'attend à une croissance organique de ses revenus d'au moins 2% et à une marge opérationnelle de 14%. Cette dernière était de 13,8% au premier trimestre.

Le bénéfice par action devrait enregistrer une croissance à "deux chiffres sur la base de taux de change constants".

Le groupe, qui commercialise les chocolats Côte d'Or, Milka et Toblerone ainsi que les biscuits Cadbury, Prince et les chewing-gums Hollywood, estime que le dollar fort va grever ses revenus annuels d'environ 12%

Les analystes anticipent eux pour cette année un bénéfice par action ajusté de 1,71 dollar pour des ventes de 30,64 milliards de dollars.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.