Les femmes quittent plus le marché du travail selon une étude

Publié le 19/11/2020 à 14:36

Les femmes quittent plus le marché du travail selon une étude

Publié le 19/11/2020 à 14:36

Par La Presse Canadienne

Cet exode semble attribuable à l’éducation des enfants. (Photo: 123RF)

Plus de 20 000 femmes ont quitté le marché du travail canadien de février à octobre, pendant qu’environ trois fois plus d’hommes y ont fait leur entrée, selon un nouveau rapport de la Banque Royale. 

Cet exode, qui semble attribuable à l’éducation des enfants, touche surtout les femmes de 20 à 24 ans et celles de 35 à 39 ans, qui abandonnent leur travail plus rapidement que la plupart des autres cohortes. 

Les mères avec des enfants de moins de six ans ne représentaient que 41 % de la population active en février, et malgré tout, elles représentent les deux tiers de l’exode. 

L’étude fait valoir que cette situation pourrait ralentir la reprise économique de la pandémie de COVID-19 et avoir un impact sur l’avenir des industries dans lesquelles les femmes sont plus présentes. 

Les économistes derrière l’étude sont particulièrement inquiets parce que le nombre élevé de femmes qui ont perdu leur emploi pendant la pandémie n’étaient pas mises à pied temporairement et elles ne semblent pas être à la recherche de travail comme leurs confrères masculins. 

Selon la Banque Royale, cela pourrait s’expliquer par le fait que les femmes sont plus susceptibles de travailler dans les industries qui mettent plus de temps à se remettre des restrictions liées à la COVID-19. De fait, leur capacité à travailler depuis la maison pourrait être plus faible que celle des hommes, puisqu’elles sont plus présentes dans les secteurs de l’hébergement, du commerce de détail et des arts, et qu’elles héritent souvent des responsabilités les plus accaparantes en ce qui a trait à l’éducation des enfants. 

 

À la une

Faut-il imposer une levée des brevets pour vaincre la COVID-19?

08/05/2021 | François Normand

ANALYSE. Il faut accélérer la production et la distribution de vaccins pour vaincre le virus et sauver des vies.

Bourse: est-il dangereux de miser sur le secteur de la santé?

07/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Que penser de la volonté de Joe Biden de lever les brevets sur les vaccins contre la COVID-19?

Les clients d'Air Canada peu pressés de se faire rembourser

Air Canada soutient que ses client sont moins pressés que prévu à demander des remboursements.