Les employés souhaitent conserver la flexibilité du télétravail

Publié le 22/06/2021 à 14:06

Les employés souhaitent conserver la flexibilité du télétravail

Publié le 22/06/2021 à 14:06

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

Les employés canadiens se sont familiarisés avec des conditions de travail plus flexibles pendant la pandémie de COVID-19 et souhaitent que celles-ci soient maintenues une fois la crise passée, révèle un nouveau sondage de la firme Ernst & Young.

Selon les résultats de l’enquête sur le travail réinventé, 93 % des répondants ont indiqué qu’ils resteraient probablement à l’emploi de leur organisation pour au moins 12 mois s’ils disposaient de souplesse quant à l’endroit où ils travaillent et à leur horaire.

Cependant, 54 % seraient prêts à quitter leur entreprise si la flexibilité sur les horaires et les lieux de travail n’était pas maintenue.

Même s’ils se voient offrir la possibilité de profiter de services de premier plan dans un bureau désigné, les deux tiers préféreraient contrôler le lieu où ils travaillent et leur horaire. Les répondants étant 1,4 fois plus nombreux à vouloir davantage de flexibilité quant au choix de l’horaire.

Par ailleurs, quelque 61 % des répondants souhaitent que leur entreprise exige la vaccination contre la COVID-19 avant de retourner physiquement au bureau.

Près de la moitié disent que la culture d’entreprise s’est améliorée depuis le début de la pandémie début 2020.

«Que vous le sachiez – et l’acceptiez – ou non, vos employés ont subi une transformation définitive, et il sera impossible de renverser la vapeur», a expliqué dans un communiqué Darryl Wright, associé aux services consultatifs des gens chez EY Canada.

«Les employés ont adopté les conditions de travail flexibles rendues possibles par les technologies de télétravail. Et ils ne s’attendent pas à ce que cette réalité prenne fin après la pandémie. Voici donc un moment charnière pour tous les hauts dirigeants (...) afin de redéfinir un modèle qui assurera à la fois un retour au travail sécuritaire et la transformation physique du milieu de travail.»

Alors que les premières données suggèrent que les employés sont tout aussi productifs en travaillant à domicile, les études n’ont pas encore pas examiné les effets à long terme du travail à distance, notamment en ce qui a trait à la disparition des interactions en personne comme l’encadrement et le mentorat.

 

Sur le même sujet

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.