Les dix meilleures et les dix pires villes où vivre

Publié le 18/10/2017 à 13:58

Les dix meilleures et les dix pires villes où vivre

Publié le 18/10/2017 à 13:58

Par Matthieu Charest

Pour la première fois en une décennie, la qualité de vie s'est globalement améliorée, si l’on en croit le dernier rapport de The Economist Intelligence Unit. Mais certaines villes ont tout de même accusé des détériotations notables en raison principalement de la menace terroriste.



Dans la dernière année, 44 des 140 villes évaluées ont connu un changement dans ce classement.


Chaque ville étudiée obtient un score sur 100, pondéré selon cinq facteurs. D’abord, la stabilité (25% du total), les soins de santé (20% de la note), la culture et l’environnement (25%), l’éducation (10%) et les infrastructures (20%).


Au Canada, 3 villes occupent le top 10. Si Montréal n’est pas parmi cette liste, elle se classe tout de même 12e sur 140.


Les 10 pires endroits où vivre


10. Kiev (Ukraine)


score de 47,8%



9. Douala (Cameroun)


score de 44%



8. Harare (Zimbabwe)


score de 42,6%



7. Karachi (Pakistan)


score de 40,9%



6. Alger (Algérie)


score de 40,9%



5. Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée)


score de 39,6%



4. Dacca (Bangladesh)


score de 38,7%



3. Tripoli (Libye)


score de 36,6%



2. Lagos (Nigéria)


score de 36%



1. Damas (Syrie)


score de 30,2%



image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: les Chinois supplantent les Français et les Américains

20/03/2019 | Martin Jolicoeur

En forte croissance, les investisseurs chinois dépassent maintenant les Francais et les Américains à Montréal.

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Les ventes de maisons de luxe ont grimpé à Montréal, selon Sotheby's

À Calgary, Vancouver et dans le grand Toronto, le nombre de vente a plutôt chuté.