Les détaillants font leur ménage du printemps


Édition du 14 Avril 2021

Alors que certains commerçants croulent sous les items saisonniers invendus et que d’autres manquent cruellement de stock depuis le début de la pandémie, l’heure du grand ménage a sonné pour l’industrie de la mode. L’«enfer»de la dernière année souligne à gros traits l’urgence de rendre plus agile la chaîne d’approvisionnement mondialisée de l’un des secteurs industriels les plus polluants du monde. Si les grands détaillants québécois comme Tristan, La Vie en Rose et le Groupe Aldo souhaitent réduire les retards de mise en marché de leurs collections, l’article usagé gagne en popularité cette saison. Pour éviter le faux pas de la mode jetable, le chapeau sied aussi à l’État et aux consommateurs.

«Beaucoup de gens de l’extérieur de l’industrie relativisent quand ils décrivent la situation. Pour les détaillants de mode, c’était “un peu plus difficile”; pour les détaillants de produits pour la maison, “c’était un peu mieux”. Non, c’est vraiment noir et blanc. Les détaillants essentiels ont eu une année record. Les détaillants de mode, et d’autres aussi, ont eu une année horrible», résume David Bensadoun, PDG du Groupe Aldo, joint par vidéoconférence.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Pour en découdre avec la mode jetable

Édition du 14 Avril 2021 | Marine Thomas

BILLET. Et si la pandémie était l’occasion de s’arrêter pour revoir ce modèle essoufflé?

Les géants de la mode, mauvais élèves du développement durable, selon un rapport

22/03/2021 | AFP

Les géants de la mode peinent à honorer leurs engagements écoresponsables dit un rapport publié par Business of Fashion.

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.