Les coopératives scolaires se mettent à table


Édition du 04 Octobre 2014

Les coopératives scolaires se mettent à table


Édition du 04 Octobre 2014

Par Pierre Théroux

Plus de 60 coopératives, 1 500 employés, 400 000 membres et des revenus dépassant 132 millions de dollars... Fondé dans les années 1940, le réseau des coopératives en milieu scolaire (COOPSCO) est aujourd'hui présent dans la presque totalité des établissements d'enseignement collégiaux et universitaires francophones et dans un nombre grandissant d'écoles secondaires. De plus, ses coopératives ne vendent plus seulement des livres scolaires. Elles exploitent aussi des cafétérias, des cafés étudiants et des services de traiteur.

À lire aussi:
Agropur: l'appétit de la longévité
Une librairie où les employés prennent la relève

[Photo: Shutterstock]

«L'industrie des services alimentaires est une avenue prometteuse pour le réseau, surtout dans les écoles secondaires et primaires», note André Gagnon, directeur général de la Fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire, l'organisme qui regroupe les coopératives membres du réseau COOPSCO.

Ainsi, depuis six ans, le chiffre d'affaires du secteur alimentaire pour le réseau COOPSCO a augmenté de plus de 100 %, passant de 16 M$ en 2009 à 33 M$ en 2014. Quelque 30 coopératives offrent des services alimentaires dans 63 points de service au sein des établissements secondaires, collégiaux et universitaires.

Ces résultats ont grandement contribué à l'augmentation des revenus du réseau qui atteignaient 132 M$ en 2013, comparativement à 117 M$ en 2009. «Le marché des livres et des ordinateurs reste stable», souligne M. Gagnon. Il précise que les livres scolaires et de littérature génèrent 60 % des revenus du réseau, qui doit aussi s'adapter à la révolution numérique. «On ne peut plus seulement vendre des livres papier.»

À lire aussi:
Agropur: l'appétit de la longévité
Une librairie où les employés prennent la relève

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.