Les centres de congrès veulent profiter des nouvelles règles

Publié le 03/08/2020 à 17:29

Les centres de congrès veulent profiter des nouvelles règles

Publié le 03/08/2020 à 17:29

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Rabais sur les salles, mesures exceptionnelles pour assurer la distanciation physique; les centres de congrès ne lésinent pas sur les moyens pour attirer de nouveaux événements en temps de pandémie.

Depuis lundi, le gouvernement du Québec permet aux centres de congrès d’accueillir un maximum de 250 personnes sous leur toit, à condition de respecter la distanciation sociale. Auparavant, 50 personnes tout au plus pouvaient se réunir dans ces lieux.

Ainsi, avec ces nouvelles règles, les centres de congrès souhaitent donner un nouveau souffle à leurs activités, mises en veilleuse depuis le printemps avec la pandémie de COVID-19.

Le Centre des congrès de Québec a annoncé lundi qu’il diminuerait les prix de location de ses salles « en fonction de la distanciation et de la capacité de payer de (leur) clientèle ».

Les clients paieront seulement pour l’espace dont ils ont besoin avec la nouvelle réalité de la distanciation physique, a expliqué en entrevue Pierre-Michel Bouchard, président−directeur général du Centre des congrès.

De son côté, le Palais des congrès de Montréal a déployé un bouquet de mesures pour relancer ses activités cet automne. Le président-directeur général du Palais, Robert Mercure, espère notamment être l’hôte de plusieurs salons dans les prochains mois.

Pour susciter l’intérêt de ses clients, le Palais a notamment lancé un nouveau studio pour organiser des événements hybrides — en personne et en direct sur le web.

Il compte aussi accommoder ses clients en accueillant des événements de dernière minute.

« C’est vraiment avoir des solutions créatives et accessibles. Ce n’est pas toujours à propos du prix », a expliqué M. Mercure.

Une mesure populaire

Déjà, la règle du 250 personnes semble avoir suscité l’intérêt des organisateurs d’événements.

« Il y a un congrès de municipalités qui veut venir, on a des corporations professionnelles pour des séances d’examens », a exposé M. Bouchard.

Même son de cloche du côté de Montréal. « Le téléphone sonne. Les gens commencent vraiment à regarder pour recommencer à travailler à Montréal », a soutenu M. Mercure.

Le Centre de foires de Sherbrooke dit avoir reçu quelques demandes pour organiser des événements dans la foulée des nouvelles règles permettant la présence de 250 personnes.

En entrevue, son directeur Paul Beaudoin a indiqué que dernièrement, le centre n’a accueilli que des camps de jour.

« Depuis vendredi, il y a un certain nombre de gens qui ont téléphoné pour voir la disponibilité et faisabilité d’activités », a-t-il relaté.

Impacts économiques considérables

Comme tous les secteurs de l’économie, le tourisme engendré par les congrès a été frappé de plein fouet par la pandémie.

Au Centre des congrès de Québec, on estime que les pertes financières seront de 50 millions $ pour les hôtels et une trentaine de millions $ pour les restaurants et boutiques environnants.

 


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

10 choses à savoir mercredi

20/09/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Céline Dion et Shawn Mendes plus dangereux qu'Equifax! Amazon envahit le Canada. Appelez sans téléphone sur Google Home.

Des start-ups à la rescousse des villes

22/06/2017 | Matthieu Charest

Attentats, inondations, accidents, les villes sont confrontées à des crises majeures. Récit de leur combat ultime.

À la une

Bombardier: la vente de deux usines à Spirit mise en doute

22/09/2020 |

Certaines conditions nécessaires à la conclusion de la transaction ne sont toujours pas remplies, dit Spirit Aerosystems

L'usine de Bombardier à La Pocatière perd un contrat

Les deux parties ont indiqué, mardi, que la décision avait été prise d’un « commun accord ».

Deuxième vague: Justin Trudeau fera un discours à la nation

Mis à jour le 22/09/2020 | La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau fera un discours à la nation mercredi soir.