Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2016

Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2016

Par Les Affaires

Un métro fantôme pour transporter des marchandises

Le premier métro destiné au transport des marchandises pourrait voir le jour en Suisse. Ce projet d’une valeur de 4,7 G$ consiste en un vaste réseau enfoui à 50 mètres. Les colis seraient placés dans des wagons sans chauffeurs et circuleraient 24 heures sur 24. Cette initiative à laquelle travaille un consortium d’entreprises privées permettrait de réduire les émissions de GES de 80% par tonne de marchandises. La réalisation du premier tronçon de 66,7 km qui devrait relier Niederbipp, en Belgique, à Zurich est envisagée pour 2030. — MATTHIEU CHAREST

Greg Valliere.

La citation de la semaine

«Donald Trump fait peur à Wall Street. C’est un électron libre. Il est porteur d’incertitude, et les marchés détestent l’incertitude.» — GREG VALLIERE

Les milieux financiers sont inquiets devant la possibilité que Donald Trump remporte l’investiture du Parti républicain, comme en témoigne cette déclaration du stratège en chef du fonds Horizon Investments à l’AFP. Depuis son entrée en campagne en septembre 2015, le magnat de l’immobilier a fait plusieurs déclarations-choc, dénonçant entre autres les gros salaires des grands patrons, la cupidité des banquiers et des courtiers, ainsi que les politiques d’immigration des États-Unis.


[Photo : Shutterstock]

Productivité

- 12 %: En 2015, grâce au recul du dollar canadien par rapport à la devise américaine, les coûts unitaires de main-d’œuvre des entreprises canadiennes ont reculé de 12 %. En revanche, les coûts unitaires de main-d’œuvre des entreprises américaines ont progressé de 2,3 % au cours de la même période, soit la plus forte hausse annuelle enregistrée depuis 2007 (+ 2,9 %).

Source: Statistique Canada



[Photo : Shutterstock]

Des maillots personnalisés chez Garneau

Pourquoi porter un maillot impersonnel dans ses sorties à vélo lorsqu’on peut en revêtir un qui est expressément conçu pour soi ? Garneau propose désormais aux cyclistes amateurs d’effectuer des commandes personnalisées de vêtements, sans nombre minimal requis, à partir de 200$ l’unité. L’idée a germé il y a un an alors que des équipes américaines de cyclistes cherchaient en cours de saison à commander des maillots à l’unité. L’entreprise avait déjà commencé à personnaliser ses vélos de 2 000 $ et plus ainsi que ses casques. « En ajoutant les vêtements, notre entreprise devient la première du monde à offrir à la clientèle cycliste le privilège de bénéficier d’un kit personnalisé complet, ce qui constitue en soi un bel outil de marketing », indique Louis Garneau. Ces maillots personnalisés seront fabriqués dans son usine de Saint-Augustin-de-Desmaures, dans la région de Québec. — CLAUDINE HÉBERT

À la une

La crise climatique, un eldorado pour le monde des affaires

BLOGUE INVITÉ. Et si on faisait de la planète une « business »?

«Il est temps»: les jeunes veulent leur mot à dire pour sauver la planète

09:44 | AFP

Ce sont 400 jeunes, provenant de 200 pays, qui sont réunis à Milan pour élaborer leur vision de l'urgence climatique.

Bourse: Wall Street poursuit en baisse, les taux au plus haut en 3 mois

Mis à jour à 11:55 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto affichait toujours des rendements négatifs à la mi-journée.