Le pétrole grimpe à trois jours du sommet de l'OPEP+

Publié le 01/11/2021 à 08:30

Le pétrole grimpe à trois jours du sommet de l'OPEP+

Publié le 01/11/2021 à 08:30

Par AFP

Le Brent et le WTI restent sur une note négative: ils ont mis fin vendredi à une série de sept et neuf semaines de hausse consécutives, respectivement. (Photo: 123RF)

Londres — Les cours du pétrole s'affichaient en hausse lundi à l'orée d'une semaine qui verra les membres de l'OPEP+ se réunir, une reconduction de leur stratégie de hausse limitée de la production étant attendue par le marché.

Vers 6h35, heure du Québec, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagnait 1,00% par rapport à la clôture de vendredi, à 84,56 dollars américains.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de décembre avançait de 0,61% à 84,08 $US.

Le Brent et le WTI restent sur une note négative: ils ont mis fin vendredi à une série de sept et neuf semaines de hausse consécutives, respectivement.

Les investisseurs ont les yeux tournés vers le prochain sommet ministériel des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+ qui se tiendra jeudi par visioconférence, sans pour autant attendre de grand changement de stratégie de la part du cartel emmené par l'Arabie saoudite et la Russie.

Sauf surprise, les vingt-trois producteurs devraient acter une hausse de leur production de 400 000 barils par jour pour le mois de décembre, à l'image de celle qui entre en vigueur ce 1er novembre.

«Cette décision pourrait offrir un certain soutien aux prix, mais elle ne constituera pas une surprise majeure», expliquent les analystes de Capital Economics.

Les principaux consommateurs, qui poussent pour une ouverture plus franche du robinet d'or noir afin de faire baisser les cours, tenteront cependant «de se faire davantage entendre au cours de la semaine, en amont de la réunion», préviennent les analystes de ING.

Le marché a également accueilli lundi les bons chiffres de l'activité manufacturière en Chine pour le mois dernier, qui a augmenté malgré une offre faible dans un contexte de pénurie d'électricité et de matières premières.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en baisse, manque encore le rebond

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le rouge.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 09:04 | Refinitiv

Loi pour les GAFA, acquisition pour Chesapeake, vaccin générique, Twitter perd en cour et hausse de coûts pour United

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, manque encore le rebond

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le rouge.

À surveiller: Microsoft, Rogers et ExxonMobil

Que faire avec les titres de Microsoft, Rogers Communications et ExxonMobil? Voici quelques recommandations d’analystes.

Guru sacrifie la rentabilité à court terme pour mousser sa marque

L’entreprise montréalaise a l’intention de continuer à «investir dans la marque», a expliqué le PDG Carl Goyette.