Le nombre de postes vacants augmente au pays, surtout au Québec

Publié le 25/03/2019 à 10:51

Le nombre de postes vacants augmente au pays, surtout au Québec

Publié le 25/03/2019 à 10:51

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le nombre de postes vacants et le taux de postes vacants ont tous deux augmenté au quatrième trimestre, ce qui marque une neuvième hausse consécutive d’une année à l’autre, rapporte Statistique Canada, lundi.

Du quatrième trimestre de 2017 au quatrième trimestre de 2018, le nombre et le taux de postes vacants ont augmenté dans toutes les provinces, sauf en Saskatchewan.

Le nombre de postes vacants a augmenté dans la majorité des régions économiques et s’est accru dans les 10 principaux secteurs d’activité.

Les hausses les plus marquées du nombre de postes vacants ont été observées en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique.

Le nombre de postes vacants au Québec a inscrit une hausse de 25 000 (27,5 %) d’une année à l’autre au quatrième trimestre. La province a ainsi enregistré le troisième plus important taux de croissance des postes vacants parmi les provinces, derrière l’Île-du-Prince-Édouard (hausse de 58,1 %) et le Nouveau-Brunswick (hausse de 29,9 %).

La hausse du nombre de postes vacants au Québec s’est principalement concentrée dans les secteurs de la santé et de l’assistance sociale, du commerce de détail et de la fabrication. Le taux de croissance d’une année à l’autre le plus élevé, soit de 59,3 %, a été observé dans le secteur de la construction.

En Ontario, le nombre de postes vacants a augmenté de 27 000 (14,1 %) comparativement au quatrième trimestre de 2017. Cette hausse a été répartie entre plusieurs secteurs. Les soins de santé et l’assistance sociale, les services administratifs et de soutien et la construction ont été à l’origine de plus de la moitié de la croissance du nombre de postes vacants dans la province.

Du côté des provinces de l’Atlantique, les employeurs ont déclaré avoir plus de postes vacants comparativement au quatrième trimestre de 2017.

La hausse la plus marquée a été observée au Nouveau-Brunswick, où les employeurs ont dit avoir 2100 (29,9 %) postes vacants de plus par rapport quatrième trimestre de 2017. De plus, le nombre de postes vacants a augmenté en Nouvelle-Écosse (1000 de plus ou 10,3 %), à Terre-Neuve-et-Labrador (900 de plus ou 25,6 %) et à l’Île-du-Prince-Édouard (800 de plus ou 58,1 %).

Ces hausses ont coïncidé avec les baisses du taux de chômage enregistrées du quatrième trimestre de 2017 au quatrième trimestre de 2018 dans trois de ces quatre provinces (le taux de chômage a peu varié au Nouveau-Brunswick), selon les données de Statistique Canada.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Pénurie de main-d'oeuvre: Benny&Co connaît pas... ou presque

29/05/2019 | Martin Jolicoeur

En un an, la chaîne québécoise a reçu pas moins de 13 000 CV de candidats désireux de travailler pour la rôtisserie.

Pénurie de main-d'oeuvre: le Témiscamingue fait peau neuve

Édition du 20 Avril 2019 | Marie-Pier Frappier

Pénurie de main-d’œuvre oblige, plusieurs régions du Québec revoient leur ...

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 50 minutes | Alain McKenna

La télé commandée par les yeux! On connaît la date de sortie du iPhone 5G, un «son minimum» pour les autos électriques.

Le REM en essai dès octobre 2020

Petit tour du chantier de 6,3G$ et de ses innovations.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

07:03 | LesAffaires.com et AFP

«La hausse de mardi pourrait se prolonger.»