Le nombre d'embauches dépasse les attentes en décembre aux É-U

Publié le 03/01/2019 à 09:34

Le nombre d'embauches dépasse les attentes en décembre aux É-U

Publié le 03/01/2019 à 09:34

Par AFP
Un homme sélectionne des annonces d'embauches dans un journal.

[Photo: 123rf]

Le secteur privé aux États-Unis a fortement embauché en décembre pour la saison des fêtes dépassant largement les attentes des analystes et atteignant le plus fort niveau d’embauches mensuelles de l’année 2018, selon les données de l’enquête d’ADP publiées jeudi.


Quelque 271 000 nouvelles embauches ont été enregistrées dans le seul secteur privé, le score le plus fort de l’année alors que les analystes misaient sur 170 000 créations d’emplois.


Pour le mois précédent, l’enquête a néanmoins révisé ses données en baisse de 22 000 à 157 000.


Le gouvernement publie vendredi les chiffres officiels du marché du travail pour décembre qui devraient encore afficher de solides créations d’emplois (180 000, selon les analystes) et un taux de chômage stable à 3,7 %, si ce n’est en recul.  


« Nous terminons l’année avec un autre mois de croissance significative du marché de l’emploi », a affirmé Ahu Yildirmaz, qui codirige l’institut de recherche du groupe de services aux entreprises ADP dont l’enquête porte sur le seul secteur privé.


« La saison des fêtes a largement dopé les secteurs du commerce, des loisirs et de l’industrie hôtelière », a encore noté M. Yildirmaz qui souligne que les petites entreprises, en embauchant 89 000 personnes, ont affiché leur meilleur score de l’année.


Pour l’économiste de Moody’s Analytics, Mark Zandi, qui compile les données d’ADP, « les entreprises ont continué d’ajouter de nombreux emplois en dépit de la chute du marché boursier et de la guerre commerciale ».


Il souligne aussi, ce qui est un élément qui devrait également jouer dans les chiffres officiels de l’emploi, que « le climat favorable de décembre a aussi aidé le marché du travail ». « Le bas taux de chômage va encore baisser », a-t-il promis alors qu’il est déjà au plus bas depuis 1969.


Pour Ian Shepherdson, de Pantheon Macroeconomics, la performance de décembre « vient de nulle part ». 


« Il s’agit peut-être d’un rattrapage après des mois de distorsions du marché à cause des ouragans Florence et Michael, des incendies de Californie, du froid intervenu en novembre ou il s’agit peut-être simplement d’un bruit de fond statistique », a ajouté cet économiste.


Tous les secteurs, sauf le secteur minier et pétrolier (-2 000), ont embauché avec 224 000 créations d’emplois dans les services et 47 000 dans la production de biens, dont 12 000 dans l’industrie manufacturière.


Les services aux entreprises ont embauché le plus (66 000).


À la veille de la publication du rapport sur l’emploi, le ministère du Travail a également publié les demandes hebdomadaires d’allocations chômage. 


Elles ont augmenté de 10 000 pour la semaine close le 29 décembre pour s’établir à 231 000, au-dessus des prévisions des analystes qui étaient de 220 000. La fermeture partielle de l’administration depuis presque deux semaines, provoquée par le bras de fer entre les démocrates et le président Trump sur le financement du mur, commence à avoir un impact sur les employés contractuels du gouvernement qui sont mis au chômage technique.


La moyenne des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sur quatre semaines s’est établie à 218 750, en baisse de 500 par rapport à la même période la semaine précédente.


Sur un an, les demandes d’allocations chômage sont en repli de 6,8 %. 


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: les Chinois supplantent les Français et Américains

En forte croissance depuis quelques années, les investisseurs chinois dépassent maintenant les français à Montréal.

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Les ventes de maisons de luxe ont grimpé à Montréal, selon Sotheby's

À Calgary, Vancouver et dans le grand Toronto, le nombre de vente a plutôt chuté.