Centre Vidéotron: Québecor se donne 10-15 ans pour juger

Publié le 12/09/2016 à 15:06

Centre Vidéotron: Québecor se donne 10-15 ans pour juger

Publié le 12/09/2016 à 15:06

Par La Presse Canadienne

(Photo: courtoisie Ville de Québec)

Avec lesaffaires.com

Québecor prévoit que son amphithéâtre sera déficitaire pour quelques années et se donne 10 à 15 ans pour juger de son investissement.

Après une première année d'exploitation depuis son ouverture, le président et chef de la direction de l'entreprise, Pierre Dion, a fait cette déclaration en journée. 

Au printemps, la Ville de Québec, à qui appartient l'édifice, a confirmé qu'elle devait éponger la moitié des pertes des quatre premiers mois d'exploitation, comme prévu dans le contrat de gestion conclu avec Québecor. 

En dressant le bilan de la première période de 12 mois depuis l'ouverture du Centre Vidéotron en septembre 2015, M. Dion a affirmé lundi qu'il faudra attendre quelques années encore avant que la situation s'améliore.

Depuis son inauguration, l'édifice a reçu des événements sportifs ou culturels qui ont occupé 93 soirs. À ce chiffre, Québecor ajoute 30 événements corporatifs au cours desquels ses espaces ont été loués.

Au total, 1,1 million de spectateurs ont acheté un billet afin d'assister à l'un de ces événements, a indiqué M. Dion. 

Lors d'une conférence de presse, M. Dion a expliqué que la gestion de l'édifice nécessite une période de rodage avant d'être optimale.

«Une des premières raisons, on en a parlé tout à l'heure, le rodage, il n'y a pas de doute là-dessus», a-t-il dit.

La rentabilité de l'installation, dont les coûts de construction de 370 millions $ ont été partagés entre le gouvernement du Québec et la Ville, ne sera pas au rendez-vous immédiatement, a-t-il cependant précisé.

«On s'attend également à un déficit en 2016, c'est normal, ça va prendre quelques années avant d'arriver à une rentabilité, et c'est normal, a-t-il dit. Ça va prendre 10 ou 15 ans avant de vraiment pouvoir faire une évaluation d'un projet comme l'amphithéâtre dans une ville comme Québec.» Monsieur Dion n'a pas précisé le nombre d'années où il s'attendait à être dans le rouge.

Le chef de la direction a donné l'exemple de sources de revenus, comme la vente de bière, qui peuvent être améliorées avec une disposition judicieuse des points de vente. 

«Ce sont plein d'améliorations comme ça qui font en sorte qu'en fin de compte on sauve des coûts et qu'on augmente les revenus», a-t-il dit.

M. Dion mise également sur une hausse de la notoriété de l'amphithéâtre qui permettra d'attirer encore plus de spectacles de vedettes internationales.


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approche.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.