Le Canada veut plus d'étudiants étrangers

Publié le 15/04/2019 à 06:54

Le Canada veut plus d'étudiants étrangers

Publié le 15/04/2019 à 06:54

Par La Presse Canadienne

Le Canada prévoit attirer plus d'étudiants internationaux en renforçant sa présence à l'étranger afin de promouvoir la diversité des salles de classe et d'accroître les retombées économiques qui atteignent déjà des milliards de dollars par année.

Selon une analyse fédérale, les retombées économiques des étudiants étrangers ont presque doublé de 2010 à 2016, atteignant un total de 15,5 milliards $. Cela va des frais de scolarité au loyer et à la facture d'épicerie.

Pour mettre cela en perspective, le document indique que le secteur a soutenu près de 170 000 emplois en 2016 et a eu des impacts économiques plus importants que les exportations canadiennes de pièces automobiles, d'avions et de bois d'oeuvre.

La grande majorité des étudiants étrangers viennent d'Inde et de Chine, tandis que des pays en forte croissance économique, comme le Vietnam, ont connu une forte croissance ces dernières années.

Des représentants d'établissements d'études supérieures et du gouvernement fédéral élaborent une stratégie afin d'élargir les campagnes de promotion dans d'autres régions du monde, a indiqué le président d'Universités Canada, Paul Davidson. Il s'attend à ce que le Canada se présente comme une destination de choix pour des étudiants vivant dans des pays à l'économie émergente ou des secteurs comptant beaucoup de jeunes comme la Colombie et diverses régions de l'Afrique.

«Nous examinons les régions du monde où la demande de l'enseignement supérieur dans la classe moyenne est croissante, où le Canada a des liens et des relations», a souligné M. Davidson, dont l'organisation représente 96 établissements, dont 19 au Québec.

Le Canada demeure un endroit attrayant pour étudier depuis des années. En 2000, les données fédérales indiquaient qu'il y avait 122 665 permis d'études en cours de validité au Canada, un chiffre qui a atteint 572 415 l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 467 pour cent. Selon Universités Canada, le nombre d'inscriptions d'étudiants internationaux à temps plein dans les universités a augmenté d'environ 15 pour cent entre 2017 et 2018 au Canada.

Le budget fédéral du mois dernier a annoncé un financement de près de 148 millions $ sur cinq ans pour l'éducation internationale, dont une partie sera consacrée aux efforts déployés pour attirer davantage d'étudiants étrangers au Canada.

Le ministre du Commerce international, Jim Carr, a déclaré qu'au-delà des répercussions économiques, les étudiants étrangers établissent souvent des liens importants avec le Canada depuis des décennies.

«Les étudiants internationaux apportent une valeur ajoutée à nos collectivités. Ils font l'expérience des bonnes institutions canadiennes et se font une idée de ce que nous sommes en tant que Canadiens, a souligné M. Carr. Parfois, ils restent, parfois, ils retournent dans leur pays d'origine et deviennent de véritables ambassadeurs du Canada.»


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

TikTok place encore le Canada entre les États-Unis et la Chine

«Notre réponse probable est de rester à l’écart et de laisser le problème se dérouler sans y contribuer ou s’y engager.»

Il faut sauver le soldat PME

01/08/2020 | François Normand

ANALYSE. Nous n'assistons pas à de la «destruction créatrice». Il faut en tenir compte pour ne pas perdre de belles PME.

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 07/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street baissait vendredi midi, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.