Le Canada, cible de choix pour les espions

Publié le 02/12/2010 à 13:50, mis à jour le 06/12/2010 à 11:11

Le Canada, cible de choix pour les espions

Publié le 02/12/2010 à 13:50, mis à jour le 06/12/2010 à 11:11

Par Olivier Schmouker

Les attaques se multiplient au Canada. Photo : DR.

DOSSIER ESPIONNAGE - Les entreprises canadiennes sont de plus en plus souvent la cible d’opérations d’espionnage industriel. Comment le sait-on, alors que la plupart des victimes préfèrent se taire plutôt que d’étaler au grand jour la mésaventure qui leur est arrivée? Grâce à un sondage mené par la Rotman School of Management de l’Université de Toronto et Telus.

Plus : Les PME québécoises pillées par les espions - un dossier exclusif du journal Les affaires (4-10 décembre), en kiosque aujourd'hui

Plus : Attention, un espion vous guette !

Plus : Votre cellulaire est-il votre pire ennemi ?

Ainsi, il a été demandé à une cinquantaine de responsables de la sécurité informatique d’entreprises ayant plus de 100 employés de témoigner anonymement de l’ampleur du phénomène. Les principaux résultats font froid dans le dos…

> Les grandes entreprises privées perdent chaque année en moyenne 800 000 dollars à cause du piratage informatique, soit un bond par rapport au chiffre de 300 000 dollars indiqué l’année précédente;

> Elles ont répertorié en moyenne 11,3 attaques qui ont atteint le but qu’elles visaient, au lieu de 3, un an plus tôt;

> Les vols d’informations sensibles ainsi que les vols d’ordinateurs portables et de cellulaires sont en très forte hausse, à savoir de respectivement 75 et 58%.

À cela s’ajoute une donnée inquiétante pour l’avenir : en raison de la récession qui sévissait au pays l’an dernier, les budgets consacrés à la sécurité informatique des entreprises ont été réduits de 10% en moyenne. Par conséquent, les attaques se multiplient, et les entreprises canadiennes baissent la garde…

À la une

Bourse: Wall Street rebondit après sa pire séance de l’année à cause d'Omicron

Mis à jour il y a 3 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre dans le vert.

Jack Dorsey va quitter son poste de DG de Twitter

Il y a 33 minutes | AFP

Twitter suspendu à Wall Street dans l'attente d'une annonce.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:59 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Rebond des marchés, mais des incertitudes sanitaires et monétaires demeurent. Wall Street prévue en hausse.