Le Bureau de normalisation du Québec prépare un guide sur le développement durable

Publié le 13/05/2008 à 12:11

Le Bureau de normalisation du Québec prépare un guide sur le développement durable

Publié le 13/05/2008 à 12:11

Par lesaffaires.com
Réduire ses émissions polluantes ou recourir davantage à des fournisseurs locaux ? De nombreuses entreprises et organisations québécoises font face à des dilemmes alors qu'elles tentent d'intégrer le développement durable dans leurs activités et stratégies. C'est face à ces défis importants que le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) a décidé de produire un guide sur le développement durable, un premier document de ce type pour le BNQ. "Il ne s'agit pas d'un document visant une certification éventuelle, mais plutôt d'une série de recommandations et de principes" qui visent à aider les entreprises à mettre en œuvre le développement durable, explique Jacques Blanchet, normalisateur au BNQ. L'organisme paragouvernemental québécois va s'inspirer d'un document semblable développé par son homologue français, l'Association française de normalisation. La norme ISO 26 000, sur la responsabilité sociétale des entreprises, servira également à l'élaboration du guide québécois. Mais pourquoi ne pas élaborer une norme de type ISO, justement ?"C'est actuellement très difficile de certifier une entreprise pour son comportement aux niveaux social et éthique", précise M. Blanchet."Nous voulons aider les entreprises à graduellement intégrer le développement durable, et par la suite, peut-être dans six ou huit ans, elles seront plus ouvertes à se faire évaluer formellement sur ces questions. Pour l'instant, nous préférons miser sur des recommandations plutôt que des exigences normalisées", poursuit l'écoconseiller de formation. Le guide du BNQ s'inspirera de la Loi québécoise sur le développement durable et de ses 16 principes, qui seront classés selon une"certaine hiérarchie", explique M. Blanchet."Par exemple, une garderie ne devrait pas accorder la même pondération aux critères environnementaux qu'une aluminerie, mais plutôt se concentrer sur son impact social", illustre-t-il. Comité de rédaction diversifié Le BNQ a réuni une vingtaine d'acteurs québécois du développement durable sur le comité de rédaction du guide. Sans les nommer, M. Blanchet a précisé qu'ils provenaient de plusieurs horizons, que ce soit de PME et de grandes entreprises, de consultants en développement durable, de spécialistes en approvisionnement, d'universitaires, du gouvernement du Québec et des nations autochtones. Le BNQ prévoit soumettre au public une première version de ce guide l'été prochain, avec une publication finale prévue pour octobre 2009. Pour aller plus loin : http://www.bnq.qc.ca/fr/index.html Bureau de normalisation du Québec http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/May2008/13/c7956.html Communiqué

À la une

Investissement responsable: penser «gagnant-gagnant»

BLOGUE INVITÉ. À long terme, je suis convaincu que ce sont les entreprises responsables qui créeront le plus de valeur.

L'évaluation des investissements responsables relève du Far West

15/11/2019 | Denis Lalonde

BALADO.Les investissements responsables sont là pour durer mais leur évaluation relève du Far West, dit François Bourdon

En attente du marché baissier?

BLOGUE INVITÉ. En fait, sommes-nous vraiment dans un marché haussier qui bat des records de longévité?