L’avenir du Québec : la productivité avant tout

Publié le 28/04/2011 à 16:46, mis à jour le 29/04/2011 à 09:27

L’avenir du Québec : la productivité avant tout

Publié le 28/04/2011 à 16:46, mis à jour le 29/04/2011 à 09:27

Par Martin Jolicoeur

Photo: lesaffaires.com

Le défi d’un avenir prospère au Québec devrait d’abord passer par une amélioration importante de la productivité des Québécois, estime le Mouvement Desjardins.

Dans une étude de plus de 80 pages, rendue publique jeudi, Desjardins soutient que l’amélioration de la productivité est sans doute l’objectif le plus important à atteindre pour augmenter la création de richesses au Québec.

Cet objectif surpasserait de loin, par son impact, les cinq autres grands défis identifiés que sont le développement des régions, l’assainissement des finances publiques, la lutte contre la pauvreté, la question démographique et la protection de l’environnement.

Bien que, selon Desjardins, il reviendra d’abord aux autorités gouvernementales de choisir les meilleurs moyens d’y parvenir, les auteurs y vont de quelques suggestions pour accroître la productivité.

Formation et innovation

Parmi elles, Desjardins est d’avis qu’il faille privilégier d’abord tout ce qui a trait au capital humain, en particulier la formation et l’éducation. «En nous appuyant sur nos ressources humaines, nous pourrons également favoriser l’innovation, stimuler l’entrepreneuriat et faire fructifier la recherche et le développement», peut-on lire.

Par ailleurs, les entreprises québécoises doivent innover et investir davantage, chose que le gouvernement doit encourager en mettant en place les conditions qui rendront de tels investissements rentables. Comme piste, Desjardins énumère, entre autres, «une réglementation et un système de taxation efficaces et équitables, un environnement concurrentiel et (…) des infrastructures publiques de qualité».

Pour que cette prospérité recherchée soit durable, Desjardins suggère que les autorités pensent aux générations futures en assainissant les finances publiques et en protégeant l’environnement.

Une métropole forte

Enfin, pour Desjardins, le développement de la métropole semble une condition indispensable à la croissance de la province tout entière.

«Pour que les régions prospèrent, il faut qu’elles puissent compter sur un pôle de croissance solide. En conséquence, il faut faire de Montréal une métropole digne de ce nom», écrivent les auteurs.

Le rôle de l’État

Ces derniers rappellent que si l’ensemble des citoyens et des entreprises doivent se sentir concernés par ces défis immenses qui se présentent actuellement, il revient d’abord et avant tout aux autorités gouvernementales en place de montrer la voie et prenant le leadership des actions à entreprendre.

La tâche est «colossale», admet-on. Mais la «société québécoise dispose de toutes les ressources nécessaires pour y parvenir (…) Nous étions plus démunis avant la Révolution tranquille, et pourtant le Québec a réussi à se hisser au rang des sociétés modernes de ce monde».

Cette étude est le fruit du travail conjoint des Études économiques du Mouvement Desjardins et du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO).

 


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

22/02/2020 | François Normand

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.