Lac-Mégantic: le pétrole pourrait atteindre le Saint-Laurent lundi soir

Publié le 08/07/2013 à 17:48, mis à jour le 08/07/2013 à 17:51

Lac-Mégantic: le pétrole pourrait atteindre le Saint-Laurent lundi soir

Publié le 08/07/2013 à 17:48, mis à jour le 08/07/2013 à 17:51

Par AFP

Quelque 100 000 litres de pétrole provenant des wagons-citernes qui ont explosé samedi dans la ville québécoise de Lac-Mégantic se trouvent sur la rivière Chaudière et le brut pourrait atteindre le fleuve Saint-Laurent lundi soir, ont indiqué lundi les autorités.

"Actuellement, la quantité de pétrole qu'on peut observer sur la rivière, c'est environ 100.000 litres", a dit à l'AFP un porte-parole du ministre québécois de l'Environnement. "Toutes les ressources sont déployées pour limiter au maximum la quantité qui pourrait se rendre" dans le fleuve Saint-Laurent, a-t-il ajouté, évoquant "une crainte raisonnable".

Le brut se trouvait vers 16H00 au niveau de la ville de Saint-Georges, à moins de 100 km de l'embouchure se situant sur la rive sud de la ville de Québec, capitale de la province francophone.

C'est "une question d'heures" avant que le pétrole ne se jette dans ce fleuve reliant les Grands lacs à l'Océan Atlantique, a souligné ce porte-parole, Eric Cardinal.

Un convoi de 72 wagons-citernes de la compagnie ferroviaire américaine The Montreal, Maine & Atlantic (MMA) a déraillé et explosé samedi en plein coeur de la ville de Lac-Mégantic, au Québec, alors qu'il se dirigeait vers une raffinerie de l'est du Canada en passant par l'Etat américain du Maine.

Pour une raison inexpliquée, le train qui a déraillé puis explosé s'est élancé tout seul du haut d'une pente où il était à l'arrêt et alors qu'aucun conducteur ne se trouvait à bord.

Il a terminé sa course à quelques mètres d'un lac alimentant la rivière Chaudière, affluent du Saint-Laurent.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial