Labrie, de Lévis, achetée par une entreprise californienne

Publié le 02/02/2012 à 14:24, mis à jour le 02/02/2012 à 19:30

Labrie, de Lévis, achetée par une entreprise californienne

Publié le 02/02/2012 à 14:24, mis à jour le 02/02/2012 à 19:30

Par François Normand

Groupe environnental Labrie, un fabricant de camions pour la collecte de déchets conventionnels et de déchets de recyclage de Lévis, vient de passer sous contrôle de l'entreprise californienne Myers Power Products inc, comme l’annonçait en primeur plus tôt aujourd’hui lesaffaires.com.

En fait, c'est Labrie Enviroquip Group, une filiale propriété exclusive de Myers, qui a fait l’acquisition de Labrie. Myers est un manufacturier de matériel électrique à basse et moyenne tension, comme des convertisseurs d’éclairage et des systèmes de batteries de secours à haut débit.

En 2011, une division de Myers, Enviroquip, avait acheté Pendpac, un fabricant de chargeuses (un bras mécanique) pour les camions de déchets et de cueillette sélective. Ses produits étaient complémentaires avec ceux de Labrie.

Dans un communiqué publié en fin de journée jeudi, Labrie Enviroquip Group a précisé que Myers continuera de fabriquer les produits de Labrie, à Lévis, et ceux de Pendpac, au Mexique. Myers a aussi une usine en Ohio qui collaborera avec ces deux usines.

En 2011, Labrie avait conclu un «partenariat» avec Enviroquip afin d’accroître sa présence sur le marché sur le marché américain. La transaction annoncée aujourd’hui permet à Myers de contrôler l’entreprise de Lévis.

Le fondateur de Labrie, Claude Boivin, sera président du conseil d’administration de Labrie Enviroquip Group. Pour sa part, Brian Wadsworth devient directeur de l’exploitation de Labrie Enviroquip Group, dont le siège social et l'ingénierie seront basés à Lévis.

Avant cette transaction, Labrie avait un chiffre d’affaires de 50 à 100 M$, selon le site icriq.com (le répertoire des entreprises manufacturières du Québec).

Fondée en 1971, Labrie vend ses produits au Canada et aux États-Unis. Elle a aussi un centre de pièces et de service à la clientèle à Oshkosh, au Wisconsin.

En 2006, le Fonds de solidarité de la FTQ a investi 10,5 M$ de dollars dans Labrie, dans laquelle est détenait une participation minoritaire. L’organisme a liquidé ses parts dans l’entreprise en novembre 2011.

«Nous avons fait une bonne affaire», affirme le porte-parole du fonds, Patrick McQuilken.

 

 

À la une

Ottawa conclut un plan d'aide à Air Canada de 5,9G$

Le transporteur aérien devra rembourser les vols annulés en raison de la pandémie de COVID-19.

À surveiller: Air Canada, Goodfood et Banque BMO

Il y a 4 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres d’Air Canada, Goodfood et Banque BMO? Voici quelques recommandations d'analystes.

Profils atypiques: les zèbres, qui sont-ils vraiment?

BLOGUE INVITÉ. La notion de «zèbre» a été proposée pour la première fois par la psychologue Jeanne Siaud Facchin.