La réouverture de l'économie a stimulé les exportations québécoises en mai

Publié le 14/07/2020 à 15:41

La réouverture de l'économie a stimulé les exportations québécoises en mai

Publié le 14/07/2020 à 15:41

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La réouverture progressive de l’économie québécoise, après la pause forcée provoquée par la pandémie de COVID-19, a alimenté la reprise des exportations québécoise en mai à la suite du plongeon d’avril, qualifié d’« historique » par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

L’augmentation a été de 4,8 %, en données désaisonnalisées et en dollars constants, selon les chiffres publiés mardi par l’agence statistique. En comparaison, le recul avait été de 18 % en avril, alors que les activités de plusieurs secteurs de l’économie jugés non essentiels étaient perturbées.

Il s’agit d’une performance supérieure par rapport à la moyenne canadienne, alors que la variation mensuelle des exportations s’est établie à 0,8 %, à la suite de la baisse de 19 % observée en avril.

Le Québec a vu ses importations fléchir de 4 %, ce qui constituait une quatrième baisse mensuelle consécutive.

En mai, les exportations québécoises ont notamment repris du poil de la bête grâce aux performances des catégories comme celle des aéronefs (+58,9 %) — construits essentiellement par Airbus Canada et Bombardier — et celle des équipements destinés aux commerces et aux entreprises spécialisées dans les services (+ 67,7 %).

Depuis le début de l’année, les exportations affichent toutefois un déclin de 6,9 % comparativement à la même période l’an dernier, a souligné l’ISQ. La baisse est de 21,7 % du côté des importations.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

12/08/2020 | François Normand

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.