La récession frappe aussi les fonds éthiques

Publié le 23/03/2009 à 20:27

La récession frappe aussi les fonds éthiques

Publié le 23/03/2009 à 20:27

Par lesaffaires.com
Investissement responsable. Ils ont été aussi durement secoués par la crise que l'ensemble de la Bourse.

Les fonds dits éthiques ou responsables n'ont pas offert de refuge contre les turbulences de la crise financière. Par ailleurs, les experts sont divisés sur leurs perspectives.

Si des investisseurs pensaient pouvoir braver les intempéries en soulageant leur conscience, qu'ils se détrompent. L'indice Jantzi, qui regroupe des entreprises responsables de secteurs variés et sur lequel se basent plusieurs fonds éthiques, a perdu 37,1 % en 2008 (voir autre article en p. 53). Un autre indice sur lequel s'appuient des fonds éthiques, le Dow Jones Sustainability Index, a chuté de 37,7 %. Dans les deux cas, il s'agit d'un rendement inférieur à celui de l'indice de référence Dow Jones, qui a perdu 32,9 % en 2008.

Cela n'empêche pas les partisans de l'investissement responsable de penser que ce type de placement devrait sortir renforcé de la crise financière, notamment dans la foulée des scandales sur la rémunération des dirigeants.

D'autres craignent que la chute des Bourses ne rendent les investisseurs avant tout sensibles aux rendements, en leur faisant parfois préférer des sociétés mal vues des environnementalistes, comme Exxon Mobil, ou dénoncées par des organisations syndicales, comme Wal-Mart.


Les partisans des fonds éthiques sont optimistes

Le responsable canadien de la firme suisse Sustainable Asset Management, Andrew Kavouras, fait partie des optimistes qui voient l'investissement responsable gagner en popularité au cours des prochaines années.

"Nous n'étions rien du tout en 1995 et nous sommes aujourd'hui bien reconnus", fait-il valoir en entrevue au journal Les Affaires.

Tout en reconnaissant que l'année 2008 a été horrible pour les fonds gérés par Sustainable Asset Management, M. Kavouras pense que les fonds ayant une composante éthique occuperont une place croissante à mesure que les grands investisseurs institutionnels entreront dans ce marché. "Ils cherchent à se positionner sur les questions de développement durable, mais ils ne savent pas très bien encore comment le faire", explique-t-il.

M. Kavouras croit qu'à long terme, les rendements offerts par les fonds éthiques seront supérieurs à ceux de la plupart des autres catégories de fonds, entre autres parce que les sociétés dans lesquelles ils investissent auront pris leur responsabilité pour s'adapter aux réglementations environnementales. "Le protocole de Kyoto sera vraisemblablement renforcé lors du sommet de Copenhague en décembre prochain", mentionne-t-il.

Même son de cloche chez Olivier Gamache, président du Groupe Investissement responsable : "Si je me fie à la quantité d'appels qu'on reçoit, l'investissement responsable a un bel avenir", indique-t-il.

Les critères de l'investissement éthique pourraient devenir aussi communs que les fiches nutritives sur les produits alimentaires, selon lui.


Des réserves

L'analyste Brian O'Neil, de Morningstar Canada, est plus réservé.

Il est surpris que les fonds éthiques n'aient pas profité davantage de circonstances favorables.

"Quand on considère la quantité de nouvelles sur les scandales à Wall Street, c'est étonnant qu'il n'y ait pas eu une plus forte demande pour des considérations éthiques en placement", explique-t-il.

Sans s'opposer en principe à l'idée des fonds éthiques, il croit qu'il faut les évaluer avant tout en fonction de la qualité de leur équipe de gestionnaires. "En soi, les fonds éthiques ne sont garants ni d'un meilleur ni d'un moins bon rendement que les fonds d'une autre catégorie", dit-il.


Une grande variété

Souvent considérés comme un tout, les fonds éthiques ou responsables regroupent une famille assez hétéroclite de produits. Alors que certains fonds, comme ceux des portefeuilles Sociéterre de Desjardins, refusent d'investir dans l'armement, le tabac et le nucléaire, d'autres se bornent à considérer les performances environnementales et sociales et le mode de gouvernance d'entreprises dans tous les secteurs de l'économie.

L'indice Jantzi, par exemple, intègre la société albertaine Suncor, qui exploite les sables bitumineux mais qui est classée première de classe en développement durable parmi ses semblables.

En dépit d'une large couverture médiatique, l'investissement responsable reste marginal, reconnaît Michel Marcoux, coauteur de Comment investir dans les fonds éthiques. "Que des fonds éthiques aient offert pendant la crise un rendement semblable aux grands indices est déjà remarquable, affirme-t-il. Il y a quelques années, l'écart était terrible."

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

19/01/2022 | Catherine Charron

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

19/01/2022 | Charles Poulin

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.