La pénurie de main-d'oeuvre, un enjeu électoral dont on parle trop peu


Édition du 15 Septembre 2018

Comme le veut la détestable tradition électorale, les promesses s'empilent dans un désordre indescriptible.
Clientélisme oblige, tout est mis en oeuvre pour séduire le maximum d'électeurs. Malheureusement, rien n'est hiérarchisé, ce qui contribue ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Pénurie de main-d'oeuvre: le Témiscamingue fait peau neuve

Édition du 20 Avril 2019 | Marie-Pier Frappier

Pénurie de main-d’œuvre oblige, plusieurs régions du Québec revoient leur ...

Le nombre de postes vacants augmente au pays, surtout au Québec

Il a augmenté dans la majorité des régions économiques et s’est accru dans les 10 principaux secteurs d’activité.

À la une

Énergies fossiles: prudence avec les «actifs échoués»

BALADO - La Banque du Canada met en garde les investisseurs dans sa dernière Revue du système financier - 2019.

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.