La mise en service de la majorité des stations du REM est repoussée à la fin 2024

Publié le 20/06/2022 à 08:02

La mise en service de la majorité des stations du REM est repoussée à la fin 2024

Publié le 20/06/2022 à 08:02

Par La Presse Canadienne

Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal, la Caisse a reconnu que les retards entraîneront une hausse des coûts, et que la plus récente estimation de 6,9G$ ne sera pas respectée. (Photo: La Presse Canadienne)

Les usagers du transport en commun de Montréal et de la Rive-Nord devront prendre leur mal en patience avant de monter dans un wagon du Réseau express métropolitain (REM), puisque des problèmes avec le tunnel du mont Royal viennent repousser la mise en service de la plupart des stations à la fin 2024.

Dans un communiqué publié lundi matin, CDPQ Infra — qui dirige le projet de train léger — a confirmé que la mise en service de la branche reliant la Rive-Sud au centre-ville de Montréal était maintenue pour l’automne prochain, mais que toutes les autres stations ne verraient pas le jour avant la fin 2024. La date de mise en service de la branche se rendant à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau devrait être dévoilée l’automne prochain.

Au lieu d’ouvrir en trois phases entre l’automne 2023 et l’automne 2024, 18 des 26 stations — situées au centre-ville, dans l’Ouest de Montréal et sur la Rive-Nord — accueilleront leurs premiers usagers simultanément à la fin 2024, selon les plus récentes estimations du REM.

Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal, la Caisse a reconnu que les retards entraîneront une hausse des coûts, et que la plus récente estimation de 6,9 milliards de dollars ne sera pas respectée.

Ce n’est pas la première fois que des défis posés par le tunnel du mont Royal viennent causer des retards à la livraison du projet. En novembre 2020, CDPQ Infra avait tenu une conférence de presse pour annoncer que des imprévus dans le tunnel, en plus des défis liés à la COVID-19, forçaient un premier report.

Les ouvriers avaient alors trouvé des résidus d’explosifs qui avaient compliqué les travaux, ce qui s’ajoutait aux conditions générales de dégradation du tunnel centenaire, particulièrement sous la rue McGill College.

À la lumière de ce constat, CDPQ Infra a remodelé son calendrier des travaux afin de rendre opérationnel tout son réseau — sauf la portion de l’aéroport — avant la fin de 2024. La séquence d’essais des voitures a été revue, mais ne pourra commencer avant l’été 2024 dans le tunnel. Les essais pour la branche entre Montréal et la Rive-Sud sont déjà en cours.

CDPQ Infra a par ailleurs indiqué que si la séquence prévoyant une mise en service des stations du sud au nord avait été maintenue, le REM n’aurait pas atteint Deux-Montagnes avant 2026.

L’équipe du REM a également souligné que des discussions sont en cours avec l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et Mobilité Montréal pour le maintien des mesures d’atténuation mises en place avec la fermeture complète de la ligne exo Deux-Montagnes et les entraves liées à la ligne exo Mascouche. Ces deux lignes de train de banlieue utilisaient le tunnel du mont Royal avant sa fermeture.

Sur le même sujet

Une première femme à la tête de l’Association de la construction du Québec

16/08/2022 | Les Affaires

Francine Sabourin est la première femme à occuper ces fonctions au sein de l'organisation.

Hausse des mises en chantier en juillet au Canada

Au Québec, la progression s’élève à 12% pour un total de 52 809 mises en chantier.

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:43 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

17:00 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.