La lavalloise Transelec Common est rachetée par Vinci Energies

Publié le 01/10/2020 à 14:36

La lavalloise Transelec Common est rachetée par Vinci Energies

Publié le 01/10/2020 à 14:36

Par lesaffaires.com

(Photo: 123RF)

Transelec Common, une entreprise spécialisée en fabrication et en maintenance de réseau électrique de Laval, a été acquise par la française Vinci Energies. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

En 2018, le groupe TNT, alors filiale spécialisée en travaux publics de Transelec Common, avait été racheté par une autre branche du groupe Vinci, Eurovia.

La société fondée en 1978 emploie près de 2000 travailleurs et a affiché un chiffre d’affaires de 300 millions de dollars en 2019.

Dans un communiqué, Vinci Energies indique qu’elle « poursuit son développement en Amérique du Nord » avec cette acquisition. En 2018, elle a racheté la société américaine Prime Line.

À travers ses trois filiales, Transelec Common a développé depuis les années 2000 une expertise en construction de réseaux de télécommunication et le déploiement de la fibre optique notamment.

La construction de parcs éolien et solaire, de même ainsi que le domaine des réseaux urbains, comme l’éclairage public, la signalisation et la gestion de trafic figurent parmi les champs d’activités de l’entreprise.

 

Sur le même sujet

Titres en action: Uber, Empire, Transcontinental, Osisko, Vinci

Mis à jour le 15/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Vinci acquiert l'entreprise québécoise de travaux publics TNT

16/04/2018 | AFP

Le réseau d'Eurovia Québec est déjà présent dans dix régions de la province canadienne.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.