La croissance économique du Québec sera en bas de 2% en 2020

Publié le 27/02/2019 à 16:51

La croissance économique du Québec sera en bas de 2% en 2020

Publié le 27/02/2019 à 16:51

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La croissance économique du Québec devrait passer sous la barre des 2,0 % cette année, pour se fixer à 1,8 %, alors que le produit intérieur brut (PIB) canadien devrait augmenter de 1,9 %, a estimé mercredi le Conference Board du Canada.

Dans sa Note de conjoncture provinciale d’hiver, le Conference Board fait valoir que « le vieillissement de la population et, donc, les départs à la retraite plus nombreux laisseront beaucoup de postes vacants et pèseront sur la capacité (du Québec) de maintenir la croissance vigoureuse des deux dernières années ».

L’Ontario, de son côté, connaîtra une des plus fortes croissances de l’emploi du pays en 2019, calcule l’organisme. Mais cette croissance devrait tout de même ralentir un peu, pour passer de 2,4 % en 2018 à 2,1 % cette année.

Le Nouveau-Brunswick profitera par ailleurs de plus de stabilité dans le secteur des services et l’augmentation des exportations stimulera la croissance économique, estime le Conference Board. Malgré les pressions démographiques, la province devrait enregistrer une croissance économique de 1,4 % cette année et de 1,3 % l’an prochain, contre tout juste 0,2 % l’an dernier.

Le Conference Board prévoit d’ailleurs une croissance en hausse dans les quatre provinces de l’Atlantique, en particulier dans l’Île-du-Prince-Édouard, qui devrait mener la marche au pays avec une croissance de 3,2 % cette année. Le groupe de recherche attribue ces perspectives optimistes à la stabilité du secteur des services et à la hausse des exportations au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, tandis que Terre-Neuve-et-Labrador devrait enregistrer une hausse de la production de pétrole.

À l’échelle nationale, le Conference Board prévoit une croissance de 1,9 pour cent cette année et de 2,1 % en 2020. Il prédit une croissance plus faible au Québec, en Ontario, en Alberta et au Manitoba, mais une croissance robuste en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

La croissance économique de l’Alberta retombera à 1,3 % cette année, prévoit le Conference Board, en grande partie à cause de la baisse de sa production de pétrole et des modestes investissements énergétiques. Malgré l’incertitude dans le secteur de l’énergie, l’emploi devrait augmenter de 1,1 % cette année dans la province, estime l’organisme.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Les ventes des grossistes canadiens ont avancé de 0,3% en février

Les économistes s’attendaient en moyenne à un gain de 0,1 % pour ce mois.

À la une

Pourquoi le risque d'une guerre avec l'Iran est faible

22/06/2019 | François Normand

ANALYSE - Les tensions sont vives, mais ni Washington ni Téhéran ont intérêt à déclencher une guerre. Voici pourquoi.

Bourse: les années nous enseignent ce que les jours ignorent

21/06/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Depuis combien de temps investissez-vous en Bourse?

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

21/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?