La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%

Publié le 21/04/2021 à 10:25, mis à jour le 21/04/2021 à 11:53

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%

Publié le 21/04/2021 à 10:25, mis à jour le 21/04/2021 à 11:53

Par AFP

(Photo: La Presse Canadienne)

La Banque du Canada a annoncé mercredi le maintien de son taux directeur à son niveau plancher de 0,25 % et révisé fortement à la hausse ses prévisions de croissance pour l’économie canadienne en 2021.

La banque centrale laisse également entrevoir une hausse de son taux directeur dans la deuxième moitié de 2022, plutôt qu’en 2023 comme elle l’indiquait encore récemment.

Elle souligne dans son communiqué que les perspectives économiques se sont améliorées tant à l’échelle mondiale qu’au Canada, mais que la reprise en cours continuera grandement de dépendre de l’évolution de la pandémie et du rythme de la vaccination.

Au Canada, elle note que la croissance au premier trimestre semble avoir été « nettement plus forte » que ce qu’elle prévoyait en janvier.

Et elle souligne que les mesures de relance budgétaire adoptées par le gouvernement fédéral et les provinces contribueront « considérablement » à la croissance.

Par conséquent, l’établissement révise fortement à la hausse sa prévision de croissance de l’économie canadienne en 2021, à 6,5 %, contre 4 % précédemment.

Dans son budget déposé lundi, le gouvernement canadien table de son côté sur une croissance de 5,8 % en 2021.

Pour 2022, la banque centrale anticipe une augmentation du produit intérieur brut de 3,75 %, contre 5 % précédemment, et de 3,25 % en 2023.

Dans ces conditions, la banque centrale annonce enfin une réduction à partir du 26 avril de ses achats d’obligations du gouvernement du Canada pour stimuler l’économie, les ramenant à 3 milliards de dollars canadiens par semaine, contre 4 milliards jusqu’à maintenant, en raison de « la progression de la reprise économique ».

 

Sur le même sujet

À la une

Le projet de loi 96 bien accueilli par l'opposition et Ottawa

La nouvelle pièce législative vise à encadrer l’usage du français chez les entreprises de 25 à 49 employés notamment.

Le gouvernement Legault parraine une réforme de la loi 101

Mis à jour à 16:24 | La Presse Canadienne

La nouvelle loi 101 sera appliquée aux entreprises de 25 à 49 employés.

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»