L'usine montréalaise de Mondelez fermera ses portes en décembre 2017

Publié le 30/11/2016 à 19:30

L'usine montréalaise de Mondelez fermera ses portes en décembre 2017

Publié le 30/11/2016 à 19:30

Par Marc Gosselin

L'usine montréalaise de la multinationale Mondelez, qui produit notamment les biscuits Oreo, fermera ses portes d'ici la fin de décembre 2017. C'est ce qu'a annoncé la direction de la multinationale à ses 454 employés le 30 novembre.

Selon la porte-parole de Mondelez Canada, Stephanie Cass, plusieurs facteurs ont convaincu la direction de cesser les activités de l’usine montréalaise. «Au cours des derniers mois, nous avons revu l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement et nous avons conclu que l’usine de Montréal avait le coût de production le plus élevé en Amérique du Nord. Il devenait difficile d’être concurrentiel. C’était une décision difficile à annoncer aux employés, mais elle était nécessaire dans ce contexte.»

Mme Cass dit que la décision n’a rien à voir avec le fait que le personnel de l’usine de Montréal était syndiqué. «On exploite des usines partout dans la monde, plusieurs sont syndiquées, d’autres ne le sont pas. Ça ne change rien à notre analyse de coûts.»

Un employé qui compte une dizaine d'années d'ancienneté au sein de l'usine a dit ne pas avoir été surpris par l'annonce de la direction. «Personnellement, je voyais venir cette fermeture depuis deux ans. Il y a souvent eu des menaces de fermeture au fil des années, mais les employés les plus expérimentés répondaient que l'employeur tient ce discours depuis 50 ans et on est toujours ouverts. Sauf que cette fois, l'annonce était réelle.»

Au cours des prochaines semaines, la direction de l’entreprise va s’asseoir avec le Syndicat international des travailleurs et travailleuses de la boulangerie, confiserie, tabac et meunerie, affilié à la FTQ et qui représente le personnel de l’usine du boulevard Viau, afin de régler la question des indemnités de départ proposées aux employés.

La porte-parole annonce que 95% de la production sera transférée ailleurs dans son réseau d'usines canadiennes, qui compte cinq installations, toutes situées en Ontario. Nous voulons continuer de produire au Canada, ajoute-t-elle. L'autre 5% de la production sera transféré aux États-Unis.

Selon l'employé à qui lesaffaires.com a parlé, la production ne restera pas au Canada éternellement. «Notre principale ligne sera transférée à l'usine d'East York, à Toronto, au début de 2017. Je peux vous dire que ça finira au Mexique, car cette usine est également petite. Depuis l'entrée en scène de Mondelez, en 2012, on est entrés dans une logique de réduction des coûts. À l'époque, deux usines avaient été fermées en Ontario, dont une qui produisait de la farine.»

Le personnel de l’usine produit notamment les biscuits des marques Oreo et Ritz. Mondelez a vu le jour en 2012 lorsque la multinationale Kraft a essaimé sa division de collations et de biscuits.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

À surveiller: BRP, Royal Caribbean Cruises et Hydro One

Que faire avec les titres de BRP, Royal Caribbean Cruises et Hydro One? Voici quelques recommandations d’analystes.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Les Canadiens disent non à la surveillance du télétravail!

BLOGUE. Les milléniaux sont les plus horripilés par cette pratique qui gagne en popularité chez nous, selon une étude...