L'industrie agricole canadienne se transforme

Publié le 13/05/2022 à 14:30

L'industrie agricole canadienne se transforme

Publié le 13/05/2022 à 14:30

Par Camille Robillard

L’industrie agricole n’a pas été épargnée par les défis engendrés par la pandémie de COVID-19 tels que la pénurie de main-d’œuvre, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et la hausse du prix des intrants. Le vieillissement des exploitants agricoles ainsi que les phénomènes météorologiques extrêmes qui se multiplient obligent de plus en plus l’industrie à s’adapter, notamment en se tournant vers des outils technologiques, une production d’énergie renouvelable, une utilisation de solutions de vente directe ainsi que des pratiques agricoles durables.

Selon le Recensement de l’agriculture de 2021 de Statistique Canada, le nombre d’exploitations agricoles a légèrement baissé de 1,9% par rapport à 2016, pour un total de 189 874 fermes. Il s’agit de la baisse la plus faible au cours des 25 dernières années. 

Dans les recensements précédents, le terme «exploitation agricole» référait à une ferme qui produisait au moins un produit agricole destiné à la vente. Cependant, depuis 2021, le terme désigne désormais «une unité qui génère des produits agricoles et déclare des revenus ou des dépenses aux fins de l’impôt à l’Agence du revenu du Canada».

 

Vieillissement de l’industrie et regroupement des entreprises

Deux facteurs peuvent expliquer le recul enregistré du nombre d’exploitations agricoles en 2021: le vieillissement de l’industrie et le regroupement des entreprises.

En 2021, l’âge moyen et l’âge médian des exploitants agricoles canadiens s’élevaient à 56 et 58 ans, soit un et deux ans de plus qu’au recensement précédent. Ce vieillissement de l’industrie, qui suit les tendances démographiques générales, a mené plus de 6500 exploitations agricoles de plus qu’en 2016 à avoir un plan de relève. Il s’agit d’une augmentation de près de 4%. Les exploitations productrices d’oléagineux et de céréales représentent 44,5% des exploitations qui ont déclaré avoir un plan de relève en 2021.

Le paysage de l’industrie se transforme également alors que les exploitations agricoles se regroupent pour harmoniser leurs opérations d’automatisation, de modernisation et de production. Elles gagnent ainsi en importance en matière de ventes et de nombre d’employés. Par conséquent, ce phénomène entraîne le nombre de petites et de moyennes exploitations canadiennes à la baisse. En 2021, les fermes de recensement qui ont déclaré des ventes d’au moins deux millions de dollars représentent 51,5% des revenus d’exploitation totaux, soit 10% de plus qu’en 2016.

 

Sur le même sujet

À la une

Soulignez-vous équitablement les bons coups de vos employés?

RHÉVEIL-MATIN. La moindre apparence de traitement inéquitable suffit pour créer un sentiment d’exclusion chez certains.

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 3 minutes | Refinitiv

Acquisition pour Brookfield, inflation canadienne et américaine, Rio Tinto et Turquoise Hill, bénéfice de Canada Goose.

Identité numérique: passage obligé par la plateforme «prime aux bogues»

En entrevue avec Les Affaires, Éric Caire a abordé certaines craintes liées à l'identité numérique dont la surveillance.