L'IATA à Montréal jusqu'en 2030

Publié le 23/12/2011 à 06:36

L'IATA à Montréal jusqu'en 2030

Publié le 23/12/2011 à 06:36

Par Hugo Joncas

Photo : Bloomberg

L'International Air Transport Association compte rester à Montréal jusqu'à au moins 2030. C'est du moins ce qu'assure un porte-parole de l'organisme international, qui vient de renouveler son bail à la Tour de la Bourse jusqu'en 2030.

Le bail renouvelé est cependant légèrement revu à la baisse. L'Association (IATA) louera environ 22 000 pieds carrés de moins dans l'immeuble, pour un total de 126 000 pieds carrés. La Tour de la Bourse, située au Square Victoria dans le centre-ville de Montréal, est détenue par une coentreprise regroupant la famille Saputo, la famille Borsellino, Vincent Chiara et Gary Polachek.

Pour permettre à l'IATA de ne pas payer d'impôts, comme le lui permet son statut d'organisme international, le propriétaire a signé un bail emphytéotique avec l'Association.

À Montréal, l'IATA emploie environ 310 personnes, en incluant le personnel à contrat. L'Association a en outre 26 postes à combler dans la métropole. Selon un porte-parole, c'est à peu près autant qu'à Genève. Au total, l'IATA compte 1 400 employés dans le monde entier.

Depuis 2005, l'Association a réduit son personnel d'une cinquantaine d'employés. « Comme dans toutes les organisations, nous ajustons constamment notre nombre d'employés pour répondre aux besoins de notre industrie, écrit le porte-parole Anthony Concil dans un courriel. Certains emplois sont abolis, d'autres sont transformés, et d'autres sont créés. »

Le siège social officiel de l'IATA se trouve à Montréal, mais la direction générale est située à Genève. L'organisation regroupe des compagnies aériennes du monde entier. Elle régit et organise les communications et les paiements entre les différentes entreprises du secteur, dans le monde entier.

Dans la métropole, l'Association exploite son service de publication, de sécurité, de formation professionnelle et de services financiers, dont le plan de facturation et de compensation entre les compagnies aériennes et les agences de voyages.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.