L'environnement, en tête dès l'idéation

Publié le 05/10/2013 à 00:00

L'environnement, en tête dès l'idéation

Publié le 05/10/2013 à 00:00

Le développement durable a fait souffler un vent de renouveau dans les firmes de génie. La plupart ont pris le virage. «Celles qui s'y sont mises seront les gagnantes», prédit Pierre Bertrand, vice-président développement durable chez exp. La firme a d'ailleurs été deux fois lauréate aux Grands Prix du génie-conseil québécois 2013 pour des projets qui se distinguent par leur caractère écologique.

Désormais, la prise en compte des exigences du développement durable dans la conception de projets d'ingénierie est systématique. «Maintenant, par défaut, on propose des plans basés sur les critères LEED. Nos devis sont faits en prévoyant ce type de conception. Et finalement, ça nous demande plus d'efforts quand un client refuse et choisit un bâtiment classique», explique Stéphan Blais, vice- président à la firme SDK, qui a reçu un Léonard pour le pavillon des sciences et technologies de la santé du collège John Abbott (LEED or).

Reste que «seulement 50 % de nos clients environ acceptent les conceptions basées sur le développement durable», constate Pierre Bertrand, responsable du projet du plan directeur du lac Brome, lui aussi primé.

Le secteur privé s'y met

Amorcé il y a une dizaine d'années, le virage s'est accentué grâce aux pouvoirs publics fédéraux et québécois qui ont imposé le respect des exigences du développement durable dans leurs projets de construction. «Dans le secteur privé, ce n'est pas encore toujours accepté à cause du coût supplémentaire», souligne Stéphan Blais. Un surcoût variant de 5 à 10 %.

Mais la tendance s'inverse peu à peu. «Il existe maintenant des projets de condos fondés sur les normes LEED, signale-t-il. Cela répond à une demande des locataires aujourd'hui, et ce peut être un bon argument marketing.» La pression de la part des clients se fait plus forte. Par exemple, pour le projet du collège John Abbott, un donateur avait rendu une augmentation de sa contribution conditionnelle à l'obtention de la certification LEED or.

Pour répondre à l'engouement vert, de nombreuses firmes de génie ont revu leurs méthodes. «Pour les jeunes ingénieurs, prendre en compte la protection des milieux naturels dans la conception de projets ainsi que prévoir des pistes cyclables et du transport en commun, c'est naturel, car ils vivent cette réalité-là. Mais au départ, il a fallu convaincre», se souvient Pierre Bertrand, spécialiste de l'environnement.

Les ingénieurs ont dû se former, parfois devenir multidisciplinaires, revoir leurs procédés, innover, apprendre à discuter avec tous les intervenants. Ils ont dû prévoir, dès la conception, les effets sur l'environnement de la future démolition d'un bâtiment, découvrir et apprendre à travailler avec de nouveaux matériaux.

Nouveaux marchés

Maintenant, il faut aller encore plus loin. «Il y a encore des progrès à faire sur le plan de l'acceptabilité sociale du développement durable», estime Pierre Bertrand. Et puis, il faut toujours innover pour anticiper les évolutions à venir. SDK, qui a construit les nouveaux bureaux de GlaxoSmithKline à Sainte-Foy, incite les clients à utiliser le bois, un matériau écologique qui a le vent en poupe. Quant à exp, après s'être fait un nom dans le bâtiment vert, elle a développé son expertise dans la gestion des eaux.

Dans la lignée de ces préoccupations, de nouveaux créneaux s'ouvrent, selon Pierre Bertrand : les projets globaux dans les pays émergents et en voie de développement (par exemple, la construction de villages clés en main en prenant soin de respecter l'environnement) ainsi que l'adaptation aux changements climatiques (tempêtes, inondations, augmentation du niveau des eaux).

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Les entrepreneurs, ces héros

Édition du 21 Septembre 2019 | Marine Thomas

ÉDITO. It’s lonely at the top. Qu’on le veuille ou non, la dynamique change lorsqu’on grimpe les ...

Pour une intervention sensée en santé mentale

Édition du 21 Septembre 2019 | Simon Lord

DROIT DES AFFAIRES. Une des fortes tendances en matière de relations de travail cette année est celle des cas...

Catherine Dagenais, la première femme à la tête de la SAQ

18/09/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «N’hésitez pas à vous lancer, à dire à vos supérieurs ce que vous voulez apprendre», dit Mme Dagenais.