L'énergie osmotique: propre, renouvelable et fiable

Publié le 19/04/2010 à 16:55

L'énergie osmotique: propre, renouvelable et fiable

Publié le 19/04/2010 à 16:55

Par Aude Marie Marcoux

Sur le site Internet de L'Express, deux étudiants proposent le développemement de centrales osmotiques, une nouvelle technologie propre et renouvelable. Un nouveau mode de production d'électricité qui promet.

« Lorsque l'eau douce d'un fleuve rencontre l'eau salée des mers et océans, une quantité importante d'énergie est libérée. Il est possible de la récupérer pour la convertir en électricité », explique dans un article publié sur le site Internet de L'Express, Bertrand Demolliens et Romain Cariou deux étudiants qui sont arrivés 2es au concours Génération Énergies.

Il s'agirait d'une nouvelle voie de production d'électricité «très prometteuse ». L'énergie renouvelable et respectueuse du climat, elle permet également de s'adapter aux contraintes du réseau électrique.

Les centrales osmotiques permettraient de produire de l'électricité de la même manière qu'un barrage hydraulique, par turbinage. Différence : l'eau utilisée est remontée en amont de la turbine par osmose. «Cela permet une production régulière d'électricité ou un moyen d'ajustement aux variations du réseau en cas de stockage avant la turbine », écrivent les auteurs.

«Lorsque deux réservoirs - l'un rempli d'eau douce et l'autre d'eau salée - sont mis en contact par l'intermédiaire d'une membrane semi-perméable, les deux volumes se mélangent spontanément pour équilibrer les concentrations en sel. La membrane poreuse ne laisse passer que les molécules d'eau, au détriment du sel. L'eau douce traverse donc la membrane, ce qui entraine une élévation du niveau côté eau salée. Ce phénomène est mis à profit pour transformer l'énergie potentielle de l'eau surélevée en énergie électrique à l'aide d'une turbine», écrivent-ils.

L'entreprise publique norvégienne Statkraft a mis en service fin 2009 un prototype.

À suivre dans cette section

À la une

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.

Au tour de Sail de se protéger de ses créanciers

C'est au tour des enseignes Sail et Sportium de se placer à l’abri de leurs créanciers.

Récompense de 50M$US pour un lanceur d'alerte

Il y a 51 minutes | AFP

La SEC n'a pas dévoilé le nom de l'entreprise visée afin de protéger l'identité du lanceur d'alerte.