L'avion malaisien probablement abattu par des séparatistes prorusses

Publié le 18/07/2014 à 11:38

L'avion malaisien probablement abattu par des séparatistes prorusses

Publié le 18/07/2014 à 11:38

Par AFP

Un premier rapport du renseignement américain indique que l'avion malaisien MH17 a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens, a déclaré vendredi un responsable américain, tout en indiquant que Washington n'en avait pas la certitude.

«Il y a des indications (selon lesquelles les pro-russes ont abattu l'avion, ndlr) mais nous n'avons pas encore tiré de conclusion définitive», a indiqué à l'AFP un responsable américain sous couvert de l'anonymat.

Des experts du renseignement américains sont toujours en train d'étudier des informations tirées d'images satellites et provenant d'autres sources et il reste des questions sans réponse, notamment la nature exacte du système utilisé, l'endroit exact d'où il a été tiré et l'identité des tireurs.

Pour l'heure, les Américains croient que le missile sol-air a été tiré jeudi sur le vol MH17 depuis une «zone près de la frontière» russe, sans qu'il soit encore établi s'il a été tiré du côté russe ou ukrainien.

L'ambassadrice américaine à l'ONU, Samantha Power, a déclaré vendredi devant le Conseil de sécurité qu'un «missile Bouk de type SA-11» avait été tiré depuis une «zone tenue par les séparatistes».

Le Boeing 777, qui avaient 298 passagers à son bord, volait à 10000 mètres d'altitude quand il a été atteint par un missile de fabrication russe présent dans l'arsenal russe et ukrainien.

Elle a souligné que des «séparatistes avaient été repérés» jeudi matin en possession de ce type de système de défense anti-aérienne près de l'endroit où l'avion malaisien s'est écrasé.

Par contre, a-t-elle affirmé, si l'armée ukrainienne possède bien ce type de missile dans son arsenal, les Etats-Unis «n'ont pas connaissance de la présence d'un système de missiles SAM ukrainien dans la zone» du crash et, depuis le début de la crise, la défense anti-aérienne ukrainienne n'a tiré aucun missile.

Etant donné la complexité du système SA-11, il est improbable que les séparatistes puissent s'en servir de manière efficace sans personnel qualifié.«Donc, a-telle ajouté, "on ne peut pas exclure la possibilité d'une aide technique de la part de personnels russes».

 

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.