Journée de fermeture dans plusieurs garderies privées non subventionnées

Publié le 20/10/2021 à 09:32

Journée de fermeture dans plusieurs garderies privées non subventionnées

Publié le 20/10/2021 à 09:32

Par La Presse Canadienne

Le président de l’Association des garderies non subventionnées explique que la situation est devenue intenable pour ses membres depuis l’annonce d’augmentations de salaire immédiates des éducatrices dans les CPE. (Photo: 123RF)

Au moins 970 garderies privées non subventionnées auraient fermé leurs portes pour la journée de mercredi, en signe de protestation contre les conditions dans lesquelles elles doivent opérer, comparativement aux services de garde subventionnés.

L’Association des garderies non subventionnées en installation compte 1350 membres et, de ce nombre, au moins 970 seraient fermés, a affirmé en entrevue David Haddaoui, président de l’association.

Il se pourrait d’ailleurs que cette journée de fermeture ne soit qu’un prélude à d’autres journées de protestation.

M. Haddaoui explique que la situation est devenue intenable pour ses membres depuis l’annonce d’augmentations de salaire immédiates des éducatrices dans les Centres de la petite enfance. Ses membres affirment qu’ils sont incapables de verser les mêmes salaires à leurs éducatrices et craignent donc qu’elles quittent leurs entreprises pour les CPE.

Il soutient que dans la situation actuelle, les garderies privées non subventionnées «sont devenues des salles d’attente» pour les services de garde subventionnés.

Une place en service de garde subventionné coûte 8,50 $ au parent, alors que cela peut atteindre 40 $ par jour dans un service non subventionné, fait-il valoir.

Sur le même sujet

À la une

Omicron plonge les Fêtes et les Canadiens dans l'incertitude

Mis à jour il y a 18 minutes | La Presse Canadienne

Les plans de nombreux Canadiens en vue du temps des Fêtes sont plongés dans l’incertitude.

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.