Incertitudes entourant l'accord de libre-échange sino-canadien

Publié le 01/10/2018 à 11:16

Incertitudes entourant l'accord de libre-échange sino-canadien

Publié le 01/10/2018 à 11:16

Par AFP

[Photo: 123rf]

Le nouveau pacte commercial nord-américain conclu dimanche soir contient une clause susceptible de compliquer les discussions exploratoires que mènent depuis deux ans le Canada et la Chine en vue d’un accord de libre-échange, a reconnu lundi une source gouvernementale canadienne.


Le nouveau traité, qui doit être ratifié par les parlements américain, canadien et mexicain avant d’entrer en vigueur, comporte notamment un nouvel article, le 32.10, dénommé « Traité de libre-échange avec des pays non membres du marché ». 


Selon la version de l’AEUMC diffusée par les États-Unis, Washington, Ottawa et Mexico doivent se consulter avant de conclure un nouveau traité de libre-échange avec une tierce partie.


Si un membre de l’AEUMC désapprouve ce nouveau traité, il peut mettre fin au pacte nord-américain sous six mois, est-il notamment écrit dans le texte consulté par l’AFP.


« Nous analysons les implications à plus long terme » de cet article, a déclaré à l’AFP un haut responsable canadien.


Ottawa et Pékin ont lancé il y a deux ans des discussions exploratoires en vue d’un traité de libre-échange qui ferait du Canada le premier pays occidental à être lié de la sorte à la Chine. 


Mais la deuxième économie de la planète, accusée de pratiques commerciales déloyales, est dans le collimateur du président américain Donald Trump et cette clause était interprétée lundi par plusieurs observateurs comme une manière pour Washington d’empêcher Ottawa et Mexico de s’allier à Pékin sans le consentement des États-Unis.


« La provision semble s’appliquer uniquement à la conclusion des négociations », a relevé la source canadienne, soulignant que « la chose clé » est que « les négociations entre la Chine et nous prendront des années ». « Ceci dit, nous examinons les implications à plus long terme », a dit ce haut responsable canadien.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.

Manufacturier 4.0: le retard du Québec menace les exportations

Deloitte propose diverses stratégies pour accélérer la transformation des entreprises en manufacturiers intelligents.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et la Chine.