InBev devra vendre Labatt avant d'acheter Anheuser-Busch

Publié le 14/11/2008 à 00:00

InBev devra vendre Labatt avant d'acheter Anheuser-Busch

Publié le 14/11/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde
Dans son jugement, le DoJ estime que la transaction évaluée à 52 milliards de dollars américains risque d’entraîner une hausse des prix de la bière dans les villes de Buffalo, de Rochester et de Syracuse, dans l’État de New York.



Selon la plainte de l’organisme de réglementation, la Budweiser et la Bud Light d’Anheuser-Busch, de même que la Labatt Blue et la Blue Light d’InBev sont les marques de commerce les plus populaires dans ces trois régions. La transaction dans sa forme actuelle aurait donc éliminé la concurrence et entraîné une hausse des prix, affirme le DoJ.



Le règlement proposé obligerait InBev à vendre Labatt USA et à octroyer à l’acquéreur une licence pour brasser et vendre ses produits à travers l’ensemble des États-Unis.



La division Labatt Canada n’est pas inscrite dans la plainte du DoJ.

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.