Il faut apprendre d'un échec et valoriser ce qui reste de Téo Taxi


Édition du 09 Février 2019

CHRONIQUE — L'aventure de Téo Taxi est terminée. Ce n'est pas la fin du monde. Bien sûr, les dommages sont importants : perte d'emploi pour les 455 chauffeurs et 90 autres salariés (mécaniciens, gestionnaires, programmeurs, etc.) ; perte de plus de 60 millions de ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Téo Taxi redémarre ses activités

Un parc de 55 véhicules électriques circuleront sur les routes de Montréal et Gatineau.

L'Irlandaise iCabbi débarque à Montréal en récupérant l'équipe technique de Téo Taxi

14/03/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Le spécialiste de la logistique du taxi misera sur l’expertise en mobilité et en IA des ex-employés de Taxelco.

À la une

Le Québec Inc. sous-estime le potentiel de l’Italie

Il y a 28 minutes | François Normand

Le nouveau président de la Chambre de commerce italienne au Canada veut «approfondir» la relation Québec-Italie.

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.