Hydro-Québec annonce une hausse de 2,6% de ses tarifs à compter du 1er avril

Publié le 22/10/2021 à 14:11, mis à jour le 22/10/2021 à 16:23

Hydro-Québec annonce une hausse de 2,6% de ses tarifs à compter du 1er avril

Publié le 22/10/2021 à 14:11, mis à jour le 22/10/2021 à 16:23

Par La Presse Canadienne

Pour arriver à cet ajustement de 2,6%, Hydro-Québec a utilisé une méthode reconnue par Statistique Canada et la Régie de l’énergie. (Photo: La Presse Canadienne)

Hydro-Québec haussera ses tarifs d’électricité de 2,6% à compter du 1er avril, a indiqué vendredi la société d’État.

Il s’agit d’une hausse plus importante que la dernière, qui était de 1,3%.

Cette augmentation, qui touchera toutes les catégories de tarifs sauf le tarif industriel de grande puissance (tarif L), représente une indexation qui s’appuie sur l’inflation, a expliqué Hydro-Québec.

Pour arriver à cet ajustement de 2,6%, Hydro-Québec a utilisé une méthode reconnue par Statistique Canada et la Régie de l’énergie.

La société observe ainsi la variation de l’indice des prix à la consommation au Québec entre le 30 septembre 2020 et le 30 septembre 2021, en excluant les prix des boissons alcoolisées, des produits du tabac et du cannabis récréatif.

L’augmentation des tarifs de l’électricité en fonction de l’inflation est prévue par une loi que le gouvernement Legault a fait adopter en décembre 2019 la Loi visant à simplifier le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité.

La loi fixe les tarifs à l’inflation et soustrait Hydro-Québec à un examen annuel de la part de la Régie de l’énergie.

Mardi, à Québec, les partis d’opposition s’étaient ligués pour dénoncer l’augmentation «faramineuse» des tarifs.

Le ministre de l’Énergie, Jonatan Julien, avait dit n’avoir aucune intention d’intervenir pour limiter la hausse des tarifs d’électricité.

«Ce qu’on donne aux Québécois, c’est une prévisibilité (…) selon l’inflation, s’était-il défendu en point de presse, mardi. Il n’y a rien de plus prévisible que ça, et on ne va pas s’immiscer politiquement pour modifier ça.»

Le chef parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, estimait que l’inflation, par définition, «ça se prédit très mal», et le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, affirmait que ce sont les familles les plus vulnérables qui paieront le prix de ces hausses de tarifs.

La conséquence de la réforme Legault, «c’est que maintenant Hydro-Québec peut augmenter la facture pour tous les Québécois sans même avoir passé devant la régie», soutenait mardi la cheffe libérale Dominique Anglade.

Selon Hydro-Québec, pour les clients résidentiels qui se chauffent à l’électricité, l’impact mensuel de l’augmentation de 2,6% à compter du 1er avril sera de 1,93 $ par mois pour un logement de cinq pièces et demie, de 3,60 $ par mois pour une petite maison, de 4,77 $ par mois pour une maison moyenne et de 5,89 $ par mois pour une grande maison.

Par ailleurs, Hydro-Québec maintient la suspension des frais d’administration pour factures impayées qu’elle a instaurée en raison de la crise sanitaire, à condition qu’une entente de paiement ait été conclue.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.