Garderies: des ajustements inévitables et raisonnables


Édition du 29 Novembre 2014

Personne n'aime payer plus d'impôt, mais les frais supplémentaires que le gouvernement Couillard exigera des parents qui utilisent les services de garde subventionnés pour leurs petits n'en sont pas.
En effet, les «frais de garde», comme on les appelle dans le jargon populaire, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Frais de garderie: mauvaise nouvelle pour beaucoup de parents

21/02/2017 | Daniel Germain

BLOGUE. Réduire les frais de garde avec une contribution REER, bonne idée! Mais attention, il y a un piège!

C'est l'inscription au camp de jour, sortez vos chéquiers!

09/04/2015 | Anne B-Godbout

BLOGUE. Quelques petits trucs pour avoir une meilleure expérience que Anne avec les camps de jour.

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?