Fraude à l'Association canadienne de crosse

Publié le 07/06/2010 à 10:37

Fraude à l'Association canadienne de crosse

Publié le 07/06/2010 à 10:37

Par Olivier Schmouker

La fraude porterait sur près de 61 M$. Photo : DR.

L'Agence du revenu du Canada (ARC) a révoqué le statut de l'Association canadienne de crosse en tant qu'association canadienne enregistrée de sport amateur (Acesa).


La raison? Des «transactions abusives» faites avec les dons. Il est écrit précisément dans la Gazette du Canada : «Pour avoir émis plus de 60,7 millions de dollars en reçus de dons pour des transactions abusives en tant que participant à des arrangements d'abri fiscal qui, selon le ministre, ne sont pas admissibles comme dons».


Les Acesa sont des organismes qui ont été établis pour avoir comme but premier et fonction première la promotion du sport amateur au Canada à l'échelle nationale. Ils sont enregistrés en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu et ont le pouvoir de délivrer des reçus officiels de dons aux fins de l'impôt.


Une Acesa dont l'enregistrement a été révoqué ne peut plus délivrer de reçus de dons aux fins de l'impôt et ne constitue plus un donataire reconnu, conformément à la Loi de l'impôt sur le revenu.


L'ARC a pour mission, entre autres, d’examiner les arrangements de dons liés aux abris fiscaux (par exemple, les stratagèmes qui promettent généralement aux donateurs des reçus d'impôt d'une valeur supérieure au montant réel du don).


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.