É-U: les inscriptions au chômage repartent en petite hausse

Publié le 26/08/2021 à 10:31

É-U: les inscriptions au chômage repartent en petite hausse

Publié le 26/08/2021 à 10:31

Par AFP

Le chômage en légère hausse aux États-Unis même si mais la tendance reste à la baisse. (Photo: Getty Images)

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties en petite hausse mi-août aux États-Unis, après quatre semaines de recul, mais la tendance reste à la baisse malgré les risques posés par le variant Delta, selon les données publiées jeudi par le département du Travail.

Entre le 15 et le 21 août, 353 000 personnes ont demandé une allocation chômage aux États-Unis, soit 4 000 de plus qu’au cours de la semaine précédente, dont les chiffres ont été révisés en légère hausse, avec 349 000 inscriptions.

Cette augmentation est cependant moins forte que prévu par un consensus d’analystes, qui tablait sur 355 000 nouvelles demandes.

Le nombre total de bénéficiaires d’une allocation chômage est aussi reparti à la hausse, avec 12 millions de personnes début août, 182 165 de plus que la semaine précédente, selon les données les plus récentes disponibles, également publiées jeudi.

Malgré cette hausse hebdomadaire, «la tendance générale est à la baisse des inscriptions, malgré la vague de la COVID-19 [liée au variant] Delta», observe Ian Shepherdson, économiste pour Pantheon Macroeconomics.

En effet, souligne-t-il, les entreprises préfèrent conserver leurs employés, car elles «ne peuvent pas être sûres qu’elles pourront réembaucher les personnes qu’elles licencieraient maintenant».

Beaucoup d’employeurs peinent en effet toujours à trouver des candidats pour les postes vacants, notamment ceux les moins bien payés.

Pour pousser les chômeurs à retourner au travail, la moitié des États du pays a, depuis plusieurs semaines, supprimé de manière anticipée les allocations chômage plus généreuses qui étaient versées depuis le début de la pandémie.

Et à partir du 6 septembre, ces aides supplémentaires prendront fin dans l’ensemble du pays. Les chômeurs de longue durée, ainsi que les indépendants, notamment, ne toucheront plus rien.

Mais cela ne devrait pas entraîner «une amélioration immédiate de l’emploi. À court terme, d’autres facteurs — notamment l’évolution du variant Delta du coronavirus et l’accès aux services de garde d’enfants — auront probablement un impact plus important sur le marché du travail», commente Nancy Vanden Houten, économiste pour Oxford Economics.

L’administration Biden a par ailleurs appelé les États dans lesquels le taux de chômage reste élevé, à utiliser certains fonds versés par le gouvernement fédéral pour aider les chômeurs.

Le marché de l’emploi a connu une forte amélioration en juillet, avec 943 000 emplois créés. Cependant, il en manque toujours 5,7 millions par rapport à février 2020, avant la pandémie. Le taux de chômage d’août sera publié le 3 septembre.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.