É-U: la hausse des prix de gros ralentit en avril, au même rythme que l'inflation

Publié le 12/05/2022 à 10:15

É-U: la hausse des prix de gros ralentit en avril, au même rythme que l'inflation

Publié le 12/05/2022 à 10:15

Par AFP

En excluant les prix de l'alimentation et de l'énergie, qui avaient été les plus touchés par les répercussions de la guerre en Ukraine, la hausse a été de 6,9%. (Photo: 123RF)

Washington — La hausse des prix de gros aux États-Unis en avril a évolué au même rythme que l'inflation générale, enregistrant un léger ralentissement par rapport à mars, mais restant à un niveau toujours proche du record enregistré le mois dernier.

Selon l'indice des prix à la production (PPI) publié jeudi, les prix ont augmenté de 11% sur un an, soit un peu moins que les 11,2% enregistrés en mars, mois qui a marqué la plus forte accélération depuis que cet indice a commencé à être calculé en 2010.

En excluant les prix de l'alimentation et de l'énergie, qui avaient été les plus touchés par les répercussions de la guerre en Ukraine, la hausse a été de 6,9%.

Et, sur un mois, les prix progressent bien moins vite qu'en mars, à 0,5%, comme attendu par les analystes, contre 1,6%. Les prix de l'énergie avaient en effet flambé en mars avec la guerre en Ukraine.

La hausse des prix sur un mois est de 0,6%, en excluant les prix de l'alimentation et de l'énergie, contre 0,9% en mars.

«Couplés au modeste répit de l'inflation, (…) les chiffres du PPI signalent timidement que les pressions sur les prix ont peut-être culminé au début du deuxième trimestre», avance Mahir Rasheed, économiste pour Oxford Economics.

«Pour autant, avec une demande restant assez dynamique et des difficultés persistantes du côté de l'offre, (…) nous (…) attendrons les chiffres futurs du PPI pour confirmer la baisse effective des pressions inflationnistes», a-t-il nuancé.

Ian Shepherdson, chef économiste pour Pantheon Macroeconomics, observe pour sa part que «la réduction des marges en avril a été générale».

«C'est important, car l'énorme croissance des marges depuis le début de Covid a été un élément clé de la flambée de l'inflation. Une baisse soutenue des marges modifierait le tableau global de l'inflation, mais une baisse en un mois n'est pas définitive», détaille-t-il.

L'indice PPI est une mesure de l'inflation qui prend en compte les prix du point de vue des fabricants et vendeurs. Les indices des prix à la consommation PCE et CPI mesurent l'évolution des prix côté consommateurs.

L'inflation CPI, qui fait référence et sur laquelle sont notamment indexées les retraites, a un peu ralenti en avril, à 8,3% sur un an contre 8,5% en mars. Mais la hausse des prix reste à des niveaux qui n'avaient pas été enregistrés depuis le tout début des années 1980.

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour il y a 22 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les Américains exportent désormais plus de gaz en Europe que les Russes

Depuis le début de l’invasion de l'Ukraine, les exportations de gaz russe en Europe ont chuté de moitié, selon l'AIÉ.